Bangkok 2eme jour – Arnaque et China Town



hot

Chaud et humide – journée difficilement supportable

Nous entamons notre deuxième journée de visite à Bangkok.

Nous quittons notre hôtel de bon matin, toujours à pied, afin d’aller visiter quelques temples supplémentaires ce matin.

P1010937
P1010931

Nous commençons un peu à saturer des temples, et décidons d’aller explorer la ville autrement. Nous marchons un peu au hasard des rues.

Très vite nous tombons sur une petite dame dans la rue qui nous demande d’où vous venons. Elle se présente comme une institutrice et nous informe qu’aujourd’hui c’est le jour de Bouddha, et nous avons beaucoup de chance ! Tous les temples sont ouverts et gratuits, et le transport en Tuk Tuk ne coûte que 2 dollars pour la demi journée. Plan en main, elles nous montrent les différentes attractions en question.

Cela paraît vraiment alléchant ! Je suis assez enthousiasmé, Erwan beaucoup moins. Quelques minutes plus tard, un tuk tuk arrive (comme par hasard) et nous propose de faire le fameux parcours touristique.

Nous montons à bord et nous arrêtons dans un premier temple, rien d’extraordinaire, mais il y a un peu de monde quand même.

P1030304
Un des temples visités lors du fameux « Bouddha Day »

Nous repartons ensuite à bord du même tuk tuk vers un deuxième temple, celui ci est quasiment désert et ne semble pas du tout intéressant. Erwan commence à flairer l’arnaque et me dit que c’est louche. Nous faisons le tour du pseudo temple en quelques minutes puis attendons notre tuk tuk qui semble avoir disparu. Sur les marches du temple, nous rencontrons un jeune français très sympathique qui nous dit attendre son père. Nous engageons la conversation (enfin c’est plutôt lui qui l’engage) et très vite, il nous explique qu’il est ici pour affaire, pour acheter des pierres précieuses qu’il compte revendre à prix d’or une fois de retour en France. Il nous montre des factures, nous bourre le crane de chiffres en essayant de nous démontrer par A+B que c’est l’affaire du siècle.

Pas intéressés pour un sous, nous déclinons poliment, le saluons et reprenons notre tuk tuk qui vient de réapparaitre comme par magie.

Le filet de l’arnaque se referme sur nous : le prochain arrêt n’est pas un temple mais un magasin de pierres précieuses. Le tuk tuk s’arrête devant celui-ci, nous lui faisons comprendre que nous ne sommes pas intéressés, mais le chauffeur insiste pour qu’on aille quand même jeter un oeil dans la boutique.

Nous rentrons dans le magasin, échangeons quelques coups d’oeil tous les deux en comprenant qu’on vient de tomber dans une belle arnaque : il n’y a pas de jour du Bouddha, il n’y a pas de temples gratuits, on essaye simplement de nous faire acheter des trucs qu’on ne veut pas. On comprend d’un seul coup que le jeune français dans le temple précédent était aussi de mèche avec les escrocs et que celui ci n’attendait pas son père mais bel et bien les pigeons que nous sommes.

Passablement agacés, nous quittons le magasin sans rien acheter évidemment, et signifions à notre chauffeur de tuk tuk que nous ne voulons plus de ces services et lui demandons de nous déposer à l’endroit où il nous avait « ramassé » quelques temps auparavant. Celui ci fait mine de ne pas comprendre, s’énerve, puis finit pas nous planter devant la boutique en partant en trombe. Nous voilà bien malin !

Au final, nous ne sommes pas véritablement fait arnaqués, nous n’avons rien acheté et ne sommes surtout pas tombés dans le panneau des pierres précieuses, mais nous avons quand même perdu presque une demi journée de visite dans cette affaire, et notre orgueil en a pris un sacré coup, nous n’avons rien vu venir tellement l’arnaque est bien ficelée, enfin c’est surtout moi qui suis tombé dans le panneau, Erwan était beaucoup plus méfiant dès le départ.

Dépités, nous nous dirigeons vers le quartier chinois de Bangkok, China Town où heureusement de meilleures heures nous attendent :nous passerons le reste de la journée à déambuler dans les rues bouillonnantes du quartier : nombreux étals, boutiques de souvenirs typiques, stands de nourriture à tous les coins de rue, bref on adore et on recommande chaudement !

P1030359_DxO
Qui veut acheter ma viande ?
P1030323
P1030324
P1030328
P1030331_DxO
P1030337_DxO
P1030341_DxO
P1030343_DxO
P1030357_DxO
P1030364_DxO
P1030382_DxO
P1030383_DxO
P1030386_DxO

Nous rentrerons en fin de journée à l’hôtel en utilisant le système de navettes fluviales très efficaces, c’est aussi un moyen très sympa de se déplacer à Bangkok.

dodo

Hôtel New Siam Riverside – Bangkok. Identique à la nuit précédente.

 


Laisser un commentaire