Milos : randonnée grotte de Sikia


sun

Ce matin on plie bagages et on quitte l’hôtel Giannis, ce soir on dormira ailleurs !

On charge les sacs dans notre limousine, puis direction le monastère Ioanou Siderioanou situé à l’extrémité sud ouest de l’île. L’objectif est d’y laisser notre voiture puis de faire la randonnée permettant de rejoindre le site naturel de Sikia.

milos_map

On a beaucoup hésité avant de s’aventurer dans ce coin de l’île. D’abord les routes ne sont pas goudronnées, et donc la voiture n’est pas assurée en cas de pannes ou d’accident. Ensuite on nous a déconseillé d’y aller à cause des serpents (vipères) qui soit disant pullulent dans cette partie sauvage de l’île. C’est également dangereux car ça glisse et il y a des falaises à pic.

Alors, on est des casses cou ? En fait on s’est vite rendu compte que le site de Sikia est un peu la chasse gardée des bateaux de promenade à touristes, et ceux ci vous diront que la seule façon d’aller voir l’arche de Sikia est par la mer, donc faut payer le bateau ! En fait, il n’y a aucun danger à le faire à pied. Faut juste être bien chaussé et la route, bien que non asphalté est tout à fait praticable, faut pas rouler comme un idiot c’est tout.

grece2012_
Le monastère Ioanou Siderianou, complètement isolé, y’avait quand même du monde (une fête locale ? des chasseurs ?)

La randonnée ne présente pas de grosses difficultés, sauf un peu sur la fin car il faut descendre à flanc de montagne, et ça peut un peu glisser, bon c’est pas non plus dangereux !

grece2012_
L’arrivée par le chemin de randonnée sur le site de Sikia, superbe !
grece2012-34

Cette fois ci, on est un peu mieux organisé que la veille, et on a prévu les casses croutes pour manger sur place. On ne verra personne sur ce chemin de randonnée, juste les bateaux à touristes qui passent au large. Il y a beaucoup de vents et la mer est loin d’être calme, on se dit qu’il vaut mieux être sur la terre ferme aujourd’hui. Sur le chemin de retour, on s’arrêtera sur la plage de la baie de Agia Ioanou une petite heure. Pour la première fois du voyage on ressentira quelques gouttes et de gros nuages….pendant 10 minutes maximum !

grece2012_
La superbe et isolée plage de Agia Ionaou que l’on aperçoit en bas

Un peu crevé de la rando, on décide de lever le camp et de retourner vers Adamas. On irait bien visiter les catacombes mais celle ci sont ouvertes uniquement le matin. On se traine un peu, puis on décide d’aller voir le petit port coloré de Klima vraiment ravissant.

grece2012-36
grece2012_
Le port de Klima, paradis des chats !
Le port de Klima, paradis des chats !

Sur le chemin du retour, nous décidons d’aller poser nos bagages dans notre nouveau point de chute, le Thalassitra Village Hotel, que nous avons déniché dans le guide Hachette sur les Cyclades. Cet hôtel, en forme de village traditionnel des Cyclades, se trouve tout en haut de Adamas, et il n’y a pas grand monde.

Un petit vieux nous y accueille, il ne parle pas anglais, pas très pratique…. On essaye tant bien que mal de lui expliquer qu’on a réservé 2 nuits dans son établissement via Internet mais il a pas l’air de comprendre, il pense qu’on vient récupérer les clés d’un appartement déjà occupé. Finalement il finira par comprendre et nous fera visiter plusieurs apparts nous laissant le choix de celui que nous voulons occuper. Ils sont tous superbes, ça change vraiment de la chambre qu’on avait la veille !

Le soir, on retourne au bar Utopia où nous étions déjà la veille, car la vue y est vraiment superbe et les mojitos délicieux !

grece2012_

grece2012b_
grece2012_

dodo

Thalassitra Village Hotel – superbe endroit, mais pas très animé. Situé en retrait du port d’Adamas au calme, cela ressemble à un mini village typique des cyclades, avec une petite place au centre. Les chambres sont superbes, et l’endroit est assez calme, sauf si les voisins de dessus sont bruyants, car comme partout en Grèce, l’isolation phonique est inexistante. 55€ l’appartement pour une nuit.
thalassitralogo


Laisser un commentaire