Piazza Armerina, Caltagirone


variable

Temps couvert le matin, pluie et gris dans l’après midi

Nous quittons le camping vers 9h30 après avoir remballé tente et autres affaires. Direction la ville de Favara à quelques kilomètres seulement d’Agrigente.

Nous n’avions pas prévu d’y faire arrêt, mais le Lonely Planet mentionne un « Farm Cultural Project » comme étant incontournable à visiter. Acte manqué : nous tournons en voiture à plusieurs reprises dans le centre de Favara en suivant les panneaux….qui d’un seul coup cesse d’exister. Nous étions surement tout proche du lieu, mais la circulation chaotique du centre-ville (le bordel, quoi) et l’absence de places de stationnement sont venues à bout de notre bonne volonté.

Nous quittons Favara aussi vite que nous y sommes arrivés puis reprenons la route qui s’enfonce dans les terres intérieures de Sicile, direction Piazza Armerina et la fameuse Villa Romana del Casale.

Nous arrivons sur place vers midi trente, le temps de tourner un peu et de nous garer. Nous visitons rapidement la ville à pied, mais le Duomo est fermé pendant la sacro-sainte (et très longue) pause de midi.

sicile1209-02
sicile1209-03
sicile1209-04
sicile1209-05

Nous en profitons pour nous attabler au Ristorante del Teatro, dont le guide du routard dit ce qui suit : « l’emplacement a du charme : la terrasse, coincée entre le théâtre néoclassique et une ancienne commanderie des chevaliers de l’ordre de Malte, donne sur l’église Santo Stefano et les toits de la ville. A table, pas de mauvaise surprise, mais une bonne cuisine familiale sicilienne, notamment de délicieuses viandes grillées. Service efficace. Une bonne adresse ».

Ça fait envie dit comme ça, non ?

Et bien ce fut la pire expérience culinaire de tout notre voyage. Service horrible et pas sympa, on vous enlève le plat de la table alors que celui-ci n’est pas terminé, pâtes vraiment moyennes, addition salée, une adresse à éviter !

Ristorante Il Teatro di Barbarotto – deux plats de pâtes et un antipasti à partager pour 29€

Nous quittons le centre ville de Piazza Armenina vers 14h, afin de rejoindre le site de la Villa Romana del Casale.

Le site est particulièrement bien aménagé, et à cette heure de la journée, il n’y pas grand monde, les touristes sont encore au restaurant !

Cette villa vaut le voyage, en tout cas mérite de s’éloigner des côtes siciliennes le temps d’une journée. L’état de conservation des mosaïques est tout simplement stupéfiant.

sicile1209-07
sicile1209-08
sicile1209-09
sicile1209-10
sicile1209-12
sicile1209-14
sicile1209-15

Nous restons deux bonnes heures sur place, et au moment de repartir, une foule dense se presse et se bouscule sur les étroites planches de bois surplombant les mosaïques, nous avons bien fait d’arriver plus tôt !

sicile1209-17
sicile1209-19

Vers 16h, nous retournons au centre-ville de Piazza Armerina afin de visiter le Duomo qui cette fois ci est bien ouvert !

Le ciel devient toutefois très menaçant et nous ne traînons pas. En chemin nous tentons d’acheter quelques cannoli dans une pâtisserie, mais là encore accueil glacial, bref on a pas du tout aimé cette ville !

Pour couronner le tout, au moment de rejoindre le parking vers 17h, l’orage éclate et une pluie diluvienne s’abat sur la ville. C’est un signe, il faut partir !

Une heure de route plus tard, nous atteignons notre halte pour la nuit, l’hôtel « Casa D’Andrea Turismo Rurale » réservé sur booking.com

C’est au milieu de nulle part, complètement perdu, la pluie a cessé et l’endroit, bien que charmant et champêtre a quelque chose de déprimant. Il n’y a personne à part la famille de notre hôte (sa « mama » & cie) qui loge à deux chambres de la nôtre.

Notre hôte est sympathique et la chambre vaste et confortable mais le moral n’y est pas. Peut-être sommes-nous un peu fatigués du rythme trépidant de nos visites, ou alors sont-ce les accueils pas très aimables que nous avons dû affronter aujourd’hui, toujours est-il qu’il y a des moments en voyage où on voudrait arrêter de voyager, et c’est sans grande motivation que nous reprenons la voiture pour aller passer la soirée (ou du moins dîner) à Caltagirone.

Nous trouvons un parking public non sans mal, la ville est construite sur une bute et ses rues sont étroites. Je m’engage dans une impasse sans le vouloir très étroite, et obligé de faire marche arrière sur plusieurs dizaines de mètres. Stressé et fatigué, je me mange violemment le trottoir et raye allègrement l’une des jantes toute neuve de la voiture, c’est pas une bonne journée !

Caltagirone est une ville étonnante, elle est notamment connue pour son escalier monumental qui semble venu de nulle part en plein centre-ville. De nuit, c’est tout simplement superbe !

sicile1209-20
sicile1209-21
sicile1209-25
L’escalier de Caltagirone en approche
sicile1209-24
sicile1209-23

Nous grimpons l’escalier, puis le redescendons, et maintenant nous avons faim !

Bien décidé à ne pas répéter l’erreur de midi, nous étudions avec minutie nos guides pour choisir la table qui nous réconciliera avec la région !

Nous jetons notre dévolu sur le restaurant « Il Locandiere ». Celui-ci est complet, mais on nous propose de venir pour le second service de 21h30.

Pour passer le temps, nous cherchons désespérément un endroit où prendre un verre, mais en vain. Nous ne trouvons aucun troquet sympa, aucune terrasse. Il y a un seul endroit où il semble y avoir de la vie en cette soirée de septembre, c’est l’église qui est bondée ! Sans trop le savoir, nous pensons qu’il s’agit d’un événement spécial, en passant notre nez par la porte principale, on a l’impression que plusieurs évêques (ou autres pontes de l’église) sont présents.

On en profite pour se balader dans les petites rues de Caltagirone, ville assez charmante au final, mais niveau ambiance, on repassera !

Nous nous attablons comme prévu à 21h30 dans une petite salle du fond du restaurant, et commandons le menu spécial ‘Antipasti’ dégustation sans trop savoir ce qui nous attend. Les serveurs sont très sympa et attentionnés, ça commence bien !

Les plats vont alors se succéder, tous aussi délicieux, et nous sommes conquis, l’un de nos meilleurs restaurants de Sicile sans aucun doute !

sicile1209-26
sicile1209-27
sicile1209-28
sicile1209-29
sicile1209-30
sicile1209-31
sicile1209-32
sicile1209-33

Restaurant Il Locandiere, Caltagirone – deux menus dégustations pour 65,5€

Au final une sacrée journée tout de même, la Sicile « des terres » nous a offert ses magnifiques mosaïques romaines et un dîner inoubliable, mais ne nous a pas présenté son meilleur visage au niveau de l’accueil, c’est regrettable.

Bonne nuit de sommeil dans notre « retraite » tranquille de Casa D’Andrea Turismo Rurale.

81€ la chambre pour deux personnes avec petit déjeuner.

dodo

Casa D’Andrea Turismo Rurale, Caltagirone. Un endroit perdu au milieu de la campagne, idéal pour se reposer, pas pour faire la fête !


Laisser un commentaire