Gijon, Mine de San Vincente, Ribadesella


icon weather variable
Belle journée dans l’ensemble, quelques passages nuageux, gros orage dans l’après-midi

Une journée « light » niveau marche, blessure oblige, quelques chouettes physiques quand même.

Nous quittons le camping en milieu de matinéé, sans se presser.

En route pour visiter El Laboral mais impossible car visite officielle le matin et pleins de flics partout.

Du coup direction centre-ville de Gijon, même parking souterrain que la veille (très pratique, hauteur 2 mètres et accessibles au van) – balade à pied, notamment un parc en hauteur au nord de la ville, puis petites rues typiques.

Apéro très sympa près du port, c’est ici que tout se passe en fin de matinée !

dsc04874
dsc04875
dsc04876
dos canas, por favor !

Retour ensuite sur la place Mayor à deux pas et déjeuner dans un bon restaurant de poissons et coquillages non loin du restaurant de la veille. C’est ici que nous gouterons une spécialité locale, les pecebes ou pousse-pieds.

icon restaurant
El Centenario, Gijon

Percebes @ 22€ – repas total pour 75€

L’après-midi visite express de El Laboral, toujours sous le soleil, cette fois ci les « huiles » ont quitté les lieux et nous pouvons tranquillement déambuler dans la cours immense de cet ensemble architectural. Pas grand chose à y faire non plus, donc on ne traine pas.

Vers 16h30, en route pour la mine MUMI que nous atteignons en une grosse demi-heure de route depuis Gijon, un bon plan quand le temps n’est plus de la partie. Les visites sont à horaire fixe, et il peut y avoir beaucoup de monde au guichet, Nous prenons deux billets pour la visite de 18h, entièrement en espagnol. Grosses averses de pluie pendant la visite. Super intéressant au final, même si on a pas tout compris, la partie en wagonnet de mine et à pied sous terre valait vraiment le déplacement !

icon ticket
MUMI – Mina San Vicente El Entrego

9€ l’entrée pour un adulte

Quand nous sortons de la mine vers 19h, il ne pleut plus. Route pour Ribadesella où nous nous installons dans un camping terrassé, puis cap sur la ville où nous trouvons une petite terrase pour l’apéro.

icon drink
La botica, Ribadesella

Cana @ 3,1€

Ensuite un restaurant très couru à priori où sans réservation, l’attente peut être longue. Bondé.

icon restaurant
La Guia, Ribadesella

anchoas del cantabrico, pulpo a la gallega, fabes con almejas, pan, sidra pour 54,40€

Nuit pluvieuse au camping, encore des trombes d’eau quand nous rentrons vers 23h30

icon van small
Camping Ribadesella
23€ l’emplacement pour 2 adultes en van. Camping tout en étage, emplacement assez étroit, pas le meilleur plan quand on a du mal à marcher pour rejoindre les sanitaires trois étages plus bas ! Trop touristique, trop de monde.


Laisser un commentaire