A nous Reykjavik !


cloud3

 17 ° C à Paris. Ciel dégagé (et sans nuit !) à destination.

Aujourd’hui enfin le départ ! Depuis le temps qu’on en rêvait de l’Islande ! Un peu d’appréhension tout de même de partir côtoyer de la glace au mois de juin mais qu’importe.

Notre avion décolle de Paris Charles De Gaulle à 23:00 à l’heure.

Nous avons réservé nos billets avec la compagnie Iceland Express, compagnie low-cost qui depuis a été racheté par Wow Air. On a payé environ 540€ pour deux A/R. En 2007, le prix non low cost en vol régulier avec Icelandair était de 840€ pour deux ce qui fait une belle économie.

Le vol se déroule sans encombre, l’avion est presque plein. Le vol dure environ 3:30, et au fur et à mesure que nous raprochons de l’Islande, le ciel s’éclaircit ce qui est très étrange.

Nous atterrissons à Reykjavik à 0:15 heure locale (2:00 de décalage horaire avec la France en été)

Vue aérienne de l’aéroport de Keflavik

Une fois les bagages récupérés, on profite du duty-free pour acheter de la bière à moindre coût pour l’ensemble de notre voyage. C’est plutôt un bon plan que de profiter du Duty Free dès l’arrivée en Islande. D’ailleurs les islandais qui rentrent de voyage à l’étranger en profitent tous pour remplir leur caddie de produits qui sont plus chers dans les supermarchés de l’île.

On se dirige ensuite vers le comptoir de location de voitures pour y récupérer notre 4 × 4.

On négocie un surclassement au comptoir AVIS que l’on obtient gratuitement : une superbe Ford Escape à la place de la petite voiture (une Toyota Yaris) que nous avions réservée au départ. On est trop content : grâce au 4 × 4, on va pouvoir modifier notre itinéraire et partir à l’aventure des terres intérieures. On pense qu’on a eu vraiment de la chance car nous étions en début de saison et qu’il n’y avait pas foule à cette époque.

 location via holidayautos.fr  –  540€ pour une citadine. Loueur AVIS. Surclassement gratuit 4×4

Nous prenons la route pour rejoindre le centre-ville en pleine clarté malgré l’heure tardive. Il est en effet plus d’une heure du matin. Le paysage est surréaliste : de la lave à perte de vue, très peu de végétation, pas beaucoup de maisons et une route qui serpente le long de la côte. Il y a très peu de circulation à cette heure-ci et nous avons vraiment l’impression d’avoir atterri sur la lune !

Sur la route en direction de Reykjavik

Nous empruntons l’unique autoroute de l’île (ou plutôt une route à 4 voies) qui relie l’aéroport à la capitale islandaise que nous atteignons en 45 minutes environ. Nous trouvons sans peine notre hôtel pour la nuit dan un quartier pavillonnaire de la ville, nos vacances commencent !

dodo

Hotel FLOKI, Reykjavik – Pas vraiment un hôtel mais plutôt une maison d’hôtes. C’est assez spartiate, pas très charmant, mais ça sera parfait pour une nuit. Il n’y a pas de volets aux fenêtres, simplement un rideau qui cache assez mal la clarté extérieure. Nous sommes de toute façon crevés et dormons correctement.

 


Leave a comment