Costa Rica coté pratique


Le Costa Rica est un pays facile, mais pas forcément bon marché. Nous avons organisé le voyage par nos propres moyens, selon la voie classique : achat des vols secs, réservation des hébergements – via booking.com pour la plupart – et enfin réservation de la location de voiture.

Le site “pépite” !

toutcostarica

toutcostarica.com est le site francophone de référence pour organiser son voyage au Costa Rica, pleins de bonnes adresses et de bons plans. C’est notamment grace à ce site que nous avons sélectionné nos hébergements.

 Les vols

Pour rechercher un vol, nous passons toujours par un comparatif – par exemple kayak.fr.

Les vols pour le Costa Rica ne sont pas donnés, et la plupart transitent par les Etats Unis ce qui n’est pas du tout pratique – il faut notamment acheter une autorisation ESTA et les escales peuvent être très longues. En attendant l’ouverture éventuelle de vols directs avec la France, le plus simple est de transiter par Madrid avec Iberia, même si cette compagnie n’a pas toujours très bonne réputation. Les horaires sont cependant très pratiques avec des temps d’escale réduits, voici les vols que nous réservé :

iberia1

iberia2

Le prix d’un billet A/R nous est revenu à 550€ par personne ce qui est apparemment un excellent prix, évidemment nous avons choisi des dates hors vacances scolaires.

 Location de voiture

Beaucoup diront qu’un 4×4 est nécessaire pour le Costa Rica. On pourrait faire sans, mais cela impliquerait de ne pas sortir des sentiers battus, et nous voulions absolument explorer l’extreme sud du pays où les routes ne sont pas toutes goudronnées.

Nous avons choisi la société Solid Car Rental, recommandé par le site Toutcostarica.com. Prise du véhicule et restitution directement à l’aéroport sans intermédiaire – transfert jusqu’à l’agence gratuit en minibus. Véhicule robuste, un Suzuki Jimny, pas tout neuf mais en très bon état. Un vrai “tape-cul” mais parfait pour 2 personnes. 15 jours de location pour 660$ km illimités, assurances et GPS offert.

La conduite ne pose pas de problème particulier, si ce n’est l’affluence autour de San José notamment pendant les heures de pointe où les bouchons peuvent rapidement devenir cauchemardesque. Il faut juste éviter ces heures en question ou alors prendre son mal en patience !

Pour le reste du pays, la circulation est fluide en général, et les routes sont en bon état. De gros travaux cependant lors de notre séjour sur la route panaméricaine mais qui n’empêchait pas le trafic de s’écouler normalement.

La plupart des axes sont goudronnés mais certaines pistes imposent le véhicule 4×4.

Les guides de voyage

Comme d’habitude nous avons choisi le Lonely Planet, pratique et complet.

lonelycostarica


Leave a comment