Au milieu des tours de Hong Kong et des manifestants


sun

Temps pourri à Paris – Beau temps clair à l’arrivée, quelques nuages – 28°c en journée, 23° en soirée°

Bonjour Roissy en France !

C’est sous un ciel bas dégueulasse, pluies, vents et nuages et un vacarme incessant d’avions invisibles que nous nous réveillons ce samedi 2 novembre !

Nous n’avons pas beaucoup dormi car nous ne savons toujours pas à quelle heure notre vol va partir aujourd’hui.

Un coup de fil vers 8h à Air France qui nous confirme le vol pour 14h avec un enregistrement en ligne effectué (et les mêmes places que le vol d’origine) et nous voilà soulagés, on va prendre tranquillement notre petit déjeuner.

Nous prenons ensuite la navette de l’hôtel vers 11h pour rejoindre l’aérogare ; nous ne sommes pas les seuls ; il semblerait que les 300 passagers soient avec nous !

Pas facile de trouver notre porte d’embarquement, on nous dirige vers la porte L où il faut prendre une navette puis  passer les contrôles de sécurité où on nous indique qu’on s’est trompé de porte et qu’il retourner à la porte K. Demi tour donc jusqu’à notre hypothétique porte d’embarquement où personne ne se trouve et notre vol n’est pas non plus indiqué. Bizarre. On se renseigne, et il s’avère que la porte initiale est finalement la bonne, enfin on suppose. Petit jeu de ping pong entre navettes et contrôles de sécurité multiple, mieux vaut prévoir large !

Finalement nous trouvons notre avion et nous embarquons à l’heure prévue.

Nous décollons toutefois avec une bonne demi heure de retard vers 14h30 de CDG. Un avion plein comme un œuf, et des passagers chinois refusant de s’asseoir et d’occuper le numéro de siège sur leur billet ce qui a valu un bel énervement des stewards avec menaces de débarquement manu militari, mais finalement tout est rentré dans l’ordre.

Décidément, un vol bien mouvementé !

Vol de jour sans encombre, avec personnel de bord très sympa comme souvent avec Air France et boissons à volonté – le petit champagne en apéritif et la petite poire William en digestif. Avion pas tout jeune toutefois, et espace au jambe vraiment compté en classe éco à l’arrière de l’avion.

Une majorité de chinois à bord, très peu de français, probablement parce que c’est un vol en semaine, ou alors cela préfigure bien la désaffection totale des touristes pour Hong Kong à cause des problèmes actuels de sécurité.

2 heures avant notre arrivée, lever de soleil au dessus de la Chine

Atterrissage à Hong Kong à l’heure vers 9h30. On passe les contrôles de sécurité très rapidement en moins de 30 minutes.

Nous prenons nos billets à un comptoir et un premier contact avec un agent de vente aimable comme une porte de prison !

Connaissant déjà Hong Kong, son aéroport et son métro ultra performant, je suis surpris de ne pas trouver facilement l’accès aux trains. C’est le premier effet de la crise en cours et nombreuses manifestations à Hong Kong. Un seul accès sous haute surveillance policière est ouvert pour rejoindre le métro depuis l’aéroport et tous les autres accès sont verrouillés par des rideaux de fer. Drôle d’ambiance…

Billets MTR Aéroport vers Central – 115$ l’aller simple par personne – http://www.mtr.com.hk/en/

Le trajet entre l’aéroport et ‘Central’ est très rapide avec seulement 2 arrêts sur le chemin. On est surpris de trouver un train ultra propre avec de la moquette au sol. On se croirait au Japon !

Sortir de la station MTR depuis Central n’est pas forcément évident. Il faut prendre un ascenseur vers les étages supérieurs qui débouchent sur un immense centre commercial. Il va falloir s’y habituer, car les centres commerciaux pullulent à Hong Kong !

Nous trouvons une sortie face à tours du World Trade Center et apprécions le petit vent et des températures vraiment clémentes.

Nous sommes seulement à 10 minutes à pied de notre hôtel, et l’ensemble du trajet se fait au-dessus des rues sur des passerelles couvertes reliées les unes aux autres : c’est la ville du futur !

Pas facile de trimbaler sa lourde valise une fois descendus aux niveaux des rues de la ville. Tout y est étroit y compris les trottoirs et rien n’est plat dans cette ville. J’ai une pensée pour les cyclistes (pas très nombreux à Hong Kong) qui doivent en baver !

Première surprise en arrivant à l’hôtel un peu avant 11h : une superbe fresque de l’artiste français Philippe Baudelocque sur la façade.

Hôtel Lan Kwai Fong – 33 étages de chambres

Check in rapide à l’accueil, notre réservation a été payée d’avance (prix imbattable mais non remboursable, c’était le risque)

Séjour à l’hôtel lan kwai fong hotel @ kau u fong – 710 $ la chambre pour 2 personnes, petit déjeuner inclus et open bar tous les soirs (prix spécial longue durée)

Installation dans notre chambre au 21 étage sur un hôtel qui en compte 33 de mémoire. Superbe vue vertigineuse sur la montagne (pour la vue sur le port vers la mer, c’est plus cher !)

Petite chambre mais très propre et fonctionnelle

Vue vertigineuse depuis la chambre

Douche rapide, puis petit café pour nous réveiller as café au bar de l’hôtel (Bar Breeze, 4eme étage) – un super bar entièrement ouvert sur l’extérieur.

Il fait chaud et beau : les vacances peuvent commencer !

Bar Breeze en plein air au 4eme étage de l’hôtel Lan Kwai Fong

On décide de s’accorder une petite sieste car on est crevé. Impossible pour nous de dormir dans l’avion ce qui est un vrai problème pour les longs courriers.

On met le réveil pour 14h dans un premier temps, puis jusque 15h environ quand on décide de se lever.

Nous partons à pied découvrir le quartier de Lan Kwai Fong (LKF) et Soho.

Un peu de monde dans les rues et quelques touristes dans ce quartier animé.

La première impression qui frappe en arrivant à Hong Kong est la hauteur des tours et la densité de celles-ci, il y en partout !

Arrêt obligatoire au temple de Man Mo, à deux pas de notre hôtel.

Nous déambulons dans la rue de Hollywood et Upper Lascar qui regorgent d’échoppes de souvenirs, notamment d’anciennes affiches de propagande communiste, avis aux intéressés !

Il est environ 17h et nous avons déjà faim, sacré décalage horaire !

Nous nous arrêtons dans un petit boui boui, tout prêt des mid-levels dans Gage Street qui a l’air assez authentique. Un petit encas de soupe de pates, pas mauvais du tout !

Lan Fong Yuen – le spécialiste des nouilles instantanées « Lo-Ding » !

Nous partons ensuite nous promener en direction du centre et du Statue Square où nous tombons nez à nez avec les manifestations.

C’est très impressionnant de vous tous ces jeunes habillés de noir et portant des masques pour ne pas être reconnus par la police.

Nous nous melons à la foule et sentons très vite la tension entre les forces et les manifestants qui n’hésitent pas à dégainer les gaz lacrimo : tout le monde prendra sa petite rasade et nous avec.

Nous suivons le mouvement un peu désordonné afin de quitter le quartier direction Lan Kwai Fong où nous étions en milieu d’après midi.

Nous prenons un peu de hauteur afin d’échapper au gaz et un peu par hasard, nous tombons sur un centre d’art réaménagé : le PMQ. C’est une ancienne caserne de police réaménagé en ateliers d’artistes, petites boutiques et espace ouvert pour les expositions.

PMQ. Photo: Wikipedia Commons

Retour à l’hôtel, nous profitons de l’Open Bar de l’hôtel au 4eme étage pour reprendre quelques forces sur la terrasse bien agréable !

Départ en début de soirée pour notre quartier animé afin d’y trouver de quoi sortir mais on est pas vraiment fan de l’ambiance bof (des anglais bourrés et bruyants)

Lan Kwai Fong a même son bar belge !

On décide d’aller dîner dans une petite gargote de Dim Dum succulentes. Même si le service y est inexistant, avec un patron bourru, à deux pas de l’endroit où on avait mangé notre bol de soupe en fin d’après-midi.

Dumpling Yuan, Wellington Street, Hong Kong.

Retour à l’hôtel relativement tôt (vers 21h) et extinction des feux sans demander son reste, on va essayer d’avaler le décalage horaire !

dodo

Lan Kwai Fong hotel @ kau u fong. Central Hong Kong. Très chouette hôtel situé en plein centre de Hong Kong (stations de métro et embarcadère ferries à 10 minutes de marche seulement) dans le quartier animé de Lan Kwai Fong (nombreux bars et restaurants). Chambre avec vue sur les montagnes pas très spacieuse mais très propre et calme. Service au top : petit déjeuner varié et de qualité, Open Bar au 4eme étage de l’hôtel au bar Breeze tous les soirs (vin blanc et rouge offert à volonté).


Laisser un commentaire