La journée de tous les dangers


fog
icy
C’est de pire en pire les conditions météo…et la journée va être bien compliquée.

A 6 heures du matin des « pseudo randonneurs professionnels » autrichiens débarquent dans la hutte épuisés. Ils se sont perdus dans la nuit et on trouvé le refuge grâce à un GPS, mais l’ambiance n’est pas à la fête.

Nous commençons à débattre à 7 heures… dormons encore, il y a plein de brouillard de toute manière. Les français rencontrés la veille passe à l’étage pour nous avertir qu’il faudrait partir avant « une tempête »…on doute un peu de ses informations.

Petit-déjeuner stressé, mouvementé voire fébrile ! Nous finissons par sortir dans les rafales de vent, vraiment hésitants pour démarrer. On a vraiment pas envie de rester 24h de plus dans ce refuge minimaliste.

Nous n’y voyons rien, nous mettons du temps à trouver la piste. Nous enchaînons des champs de neige pas loin du refuge (celui où nous devions initialement nous arrêter) : une belle succession de montées et de descentes dans des champs de neige. Nous passons entre l’Eyjafjallajokull et Myrdalsjokull et juste à côté de l’éruption de mars 2010. Malheureusement nous ne pouvons absolument rien voir à cause du mauvais temps (vraiment très mauvais !).

Nous commençons à descendre et commençons à voir le haut de la vallée verte : des paysages incroyables que nous pouvons observer en descendant vers la vallée de Thorsmork. Nous avons (enfin certains) un moment d’angoisse dans le passage d’un ravin : nous nous tenons à une chaîne fixée contre la paroi (enfin fixée… c’est un bien grand mot) tout en étant secoués par de fortes rafales de vent. ( à un moment plus tôt une housse de sac s’est envolée et David et Fred sont partis en courant pour la récupérer).

icetrek_028
icetrek_027
Petites tâches multicolores perdues dans la nature….
Malgré le brouillard, un paysage fabuleux se dévoile !
Malgré le brouillard, un paysage fabuleux se dévoile !
icetrek_038
icetrek_036
Mieux vaut ne pas glisser
icetrek_29
icetrek_30

Juste après le ravin, le passage difficile n’est pas terminé puisqu’il nous faut marcher sur une sorte d’arrête très étroite avec le « vide » de chaque côté (c’est effrayant rien que d’y repenser)

Nous continuons notre descente, la végétation devient de plus en plus riche, mais la pluie tombe plus fort, il y a du vent. Nous ne traînons pas.

Nous ne nous sommes pas arrêtés, nous avons un bon rythme à cause du mauvais temps , nous restons « dans l’urgence » d’arriver à notre chalet pour être au sec.

Nous arrivons à Basar. Nous nous séparons des Français un peu bizarrement. Nous traversons la vallée et la rivière (notamment via des ponts), avec un nouvel envol de housse. Fred la retrouve.

Nous pensons arriver au refuge, mais ce n’est que l’office de tourisme. Nous commençons à bien souffrir du dos. C’est long. Nous finissons par arriver à Husaladur au Volcano Huts. Ici la végétation est vraiment plus fournie.

Nous nous installons dans notre petit chalet. Il y a des problèmes avec l’électricité (alors que nous avons besoin du chauffage pour tout faire sécher, il y a des coupures à répétition)  et Fred a un gros coup de pompe. On finit par déjeuner à 15h30, on se repose bien et on a droit à un bon (VRAI) dîner avec de la bière !! Nous discutons au dîner, nous sommes en plein dilemme, doit-on continuer avec ce temps ou arrêtons nous ?

Nous discutons avec un guide français qui nous fait quelques recommandations et nous donne des conseils. Nous confirmons aussi pour la nuit suivant une réservation pour le refuge de Emstrur.

Nous continuons à débattre… on ne sait toujours pas, nous stressons : la grosse inquiétude c’est de parvenir à rester au sec, la perspective de devoir camper nous fait donc très peur !

La nuit porte conseil…

La marche du jour


Distance parcourue : 15.3 km
Temps de déplacement : 4 h 02
Temps d’arrêt : 1 h 25
Ascension :  443 m
Descente : 1161 m

dodo

Volcano Huts – Þórsmörk. Petits chalets à partager pour 4 personnes, confortables et chauffés. Salle commune où il est possible de diner – buffet copieux. Bon accueil, vraiment content d’avoir réservé cet hébergement à l’avance.


Laisser un commentaire