Koya San


sun
Beau temps

Nous quittons Hiroshima en train afin de rejoindre le Mont Kōya, ce qui nous oblige à changer plusieurs fois de train.

L’accès n’est pas très compliqué, mais assez fastidieux tout de même et ce n’est pas mécontent que nous arrivons à destination en milieu d’après-midi. La journée est déjà bien avancée, aussi nous nous empressons de faire le checking au temple bouddhiste que nous avons réservé pour la nuit. il n’y a que l’embarras du choix pour trouver un hébergement à Kōya-san !

COL koyasan map
Pour choisir son temple, il y a l’embarras du choix !
jap2008_2010_245
jap2008_2010_246
L’entrée de Eko-in, le temple que nous avons choisi pour la nuit.

Une fois les bagages déposés, nous allons visiter le village et ses nombreux temples et jardins secs magnifiques. Nous profitons de l’un des temples pour prendre une petite collation de thé vert.

jap2008_2010_247
jap2008_2010_248
jap2008_2010_249
jap2008_2010_251
jap2008_2010_252
jap2008_2010_253

Nous empruntons ensuite un chemin de promenade bien balisée qui traverse le mythique cimetière de Koya San, pour se terminer sur un jardin public aux érables magnifiques en cette saison.

jap2008_2010_254
jap2008_2010_255
jap2008_2010_256
jap2008_2010_257

Le dîner au temple est servi relativement tôt, vers 18:00, et encore c’était le dernier service disponible de la journée.

Pas question de rater l’heure, on s’empresse de retourner au temple et on attend bien sagement dans sa chambre, que l’on vienne nous apporter les victuailles. Très bon repas, quand même moins sympa qu’à Takayama.

jap2008_2010_258

Le clou de la journée restera la visite nocturne du cimetière de Koya San, lieu magique quand la nuit tombe. On décide quand même de ne pas trop traîner, histoire de ne pas déranger les esprits, et surtout le lendemain matin le réveil risque d’être difficile !

jap2008_2010_259
jap2008_2010_260
jap2008_2010_262
jap2008_2010_263
jap2008_2110_264

dodo

Temple Eko In – Koyasan. Superbe temple authentique, bien que très touristique. Un peu austère mais c’est l’ambiance recherché à Koya San.


Laisser un commentaire