Isla de la Graciosa


sun

Journée caniculaire, très chaud – 32°c – ciel sans nuage

Journée consacrée à la découverte de l’île de la Graciosa.
Lever de bonne heure ce matin et tant pis pour le petit déjeuner de l’hôtel, nous quittons El Golfo vers 7h45 sous un magnifique soleil dans un ciel sans l’ombre d’un nuage. Pas trop de circulation sur l’île en ce début de matinée, nous atteignons Orzola au nord de Lanzarote en une petite heure de route.

Le prochain Ferry est à 9h, le temps de garer la voiture dans un parking gratuit à deux pas de l’embarcadère et nous voilà à bord du bateau qui part à l’heure. Séance tartinage de crème solaire car le soleil cogne fort sur le pont !


La traversée prend environ une demi heure, nous arrivons sur l’unique village de l’île, Caleta del Sebo.

Le village est très tranquille, aucune route goudronnée et très peu de voitures, hormis quelques taxis 4×4.

Passage obligé pour un petit café en terrasse puis arrêt à la boulangerie pour acheter sandwiches et autres victuailles pour le pique nique de midi. Passé le village, il n’existe aucun autre point de ravitaillement sur l’île.

Nous avons prévu de randonner sur l’île et nous hésitons jusqu’à la dernière minute entre l’option location de vélos et marche à pieds. Etant donné l’ensablement des pistes, nous pensons que nous serons plus à l’aise sans vélo, même si cela limite l’amplitude de nos visites pour la journée.

Carton jaune en ce qui concerne les indications des chemins de randonnée par contre, très peu de panneaux ou autres indications, une carte ou GPS est chaudement recommandé, surtout pour éviter la déconvenue que nous allons subir un peu plus tard dans l’après midi !

Nous avons récupéré et imprimé l’image qui suit qui nous a servi de guide pour la journée, les indications des temps de marche sont assez fidèles à la réalité.


Nous prenons à pied le chemin de terre C qui mène à la plage de las conchas, une des plus belles de l’île d’après les guides. En une petite heure de marche seulement (soit 20 minutes de moins que prévu par rapport aux indications de la carte ci-dessus), nous arrivons sur place et effectivement la plage est l’une des plus belles que nous n’ayons jamais vu !

Par contre la baignade est impossible à cause de vagues monstrueuses, et une plaque commémorative rappelle la noyade d’un père et de sa fille de 11 ans ce qui calme tout de suite les ardeurs de baignade, malgré la chaleur étouffante.

Nous reprenons le sentier de randonnée cette fois ci vers le sud et soleil en pleine face. Espérons que nos deux bouteilles d’eau seront suffisantes. Le sentier ne quitte pas la côte et les vues sont superbes. C’est par contre un peu long !

GPS en main, nous décidons de contourner le volcan du sud de l’île par sa droite en longeant la côte. Peine perdue : arrivé à deux pas des plages du sud de l’île, le sentier de randonnée pourtant clairement indiqué sur le GPS est impraticable. Peut être celui ci se dévoile à marée basse mais nous avons quelques doutes.

Pas d’autre alternative que de rebrousser chemin et de contourner le volcan par la gauche, ce qui rajoute une bonne heure de marche sous un caignard infernal aux heures les plus chaudes de la journée. Inutile de préciser que le moral en prend un coup !
Nous atteignons après une marche interminable la playa francesa, la plage des français, ça ne s’invente pas.


Un gros catamaran bondé de touristes en excursion est sur place à quelques encablures de la plage, mais sinon l’endroit est très tranquille, vraiment pas beaucoup de monde. Par contre nous renonçons à la  baignade, beaucoup trop de vent.
Nous avalons nos sandwiches et notre bière tiédasse puis reprenons le sentier de randonnée pour rejoindre le village de l’île. Cette partie est beaucoup plus intéressante car l’itinéraire longe plusieurs plages et le spectacle offert à marée basse est superbe. La vue sur les falaises nord de Lanzarote est également impressionnante.


Nous atteignons le village, assez exténués, à la limite de l’insolation pour ma part, par question de retourner en plein soleil à la plage, nous optons pour la terrasse de café à l’ombre des parasol et pour une “Jarra” glacée bien méritée !


Nous reprenons le Ferry de 16h30 pour Lanzarote et vers 17h, visitons rapidement le village de Orzola, très charmant. Encore une pause café (enfin bière) face au port, puis nous reprenons la route vers 18h pour El Golfo.

Par contre un peu marre de toujours dîner au même endroit, nous nous fions au petit futé et partons découvrir le restaurant Casona de Ya à Yaiza
L’hôtel / restaurant est plutôt cosy, logé dans un petit bâtiment tranquille ressemblant à un corps de ferme.

Accueil très sympa et succulente ‘Parillada’ de poissons et fruits de mer pour 2.

 – Bar Restaurante Casona de Ya, Yaiza. Parillada pour 2 personnes, vin et dessert pour 58€

dodo

Hotelito del Golfo, Lanzarote. Identique à la nuit précédente.


Leave a comment