Loutro, Chora Sfakion, La Canée


cloud1

Beau temps, quelques nuages, vent très violent – 28°c. Fin d’après midi nuages et pluie en direction du nord. Soirée très venteuse et nettement plus fraiche – petit pull nécessaire – 18°c

Lever de bonne heure comme d’habitude, avec le soleil, je profite du village endormi pour me rendre au bout de la baie histoire de prendre quelques clichés aériens avec mon drone, mais subitement, alors que tout était calme, le vent de lève d’un seul coup avec des bourrasques si violentes, que le personnel des tavernes et hôtels se ruent à l’extérieur afin de ranger parasols et autres babioles qui traînaient sur les terrasses. Tant pis pour le drone.

On prend un café dans la taverne du coin (pas envie de petit déjeuner, café cher – 3€ – et pas terrible).

On paye ensuite notre chambre (en liquide, comme d’habitude) puis départ pour rejoindre à pied Chora Sfakion.

La marche sera plus modérée aujourd’hui, il faut compter environ deux petites heures pour effectuer la randonnée, mais nous ne sommes pas très rassurés au niveau du temps, il fait toujours beau mais nettement plus frais, mais surtout des bourrasques de vent rendent le sentier peu sur à cause des éboulis et des passages vertigineux.

L’arrivée à Sweet Water Beach, belle plage isolée offre un spectacle de désolation : l’endroit est battu par les vents et semble avoir été précipitamment abandonné, personne sur les plages, dans les tentes, etc… très étrange sensation.

Le vent est trop fort pour tenter de piquer une tête, aussi nous décidons de poursuivre la randonnée.

La suite du sentier devient un peu plus technique, sans grande difficulté, mais avec des passages assez vertigineux.

Nous arrivons ensuite sur la partie goudronnée jusqu’à atteindre Chora Sfakion, point d’arrivée de notre marche.

Nous rejoignons Sofia’s Lovely Room où nous sommes accueillis comme de la famille : le couple nous offre des cartes postales et nous propose un café.

Nous payons notre chambre d’hôtel puis rejoignons le front de mer Où nous nous attablons Dans une taverne à fin de boire l’apéritif et de Déjeuner.

Nous avons choisi le restaurant en fonction des guides, c’est correct mais le service est quelconque et pour la première fois nous n’avons pas de raki.

 – Taverne Lefka Ori, Chora Sfakion, spécialités de beignets frits, oignons marinés et fromage frit. 25€ le repas.

Il fait toujours beau même si le vent est très fort, et dans le milieu d’après-midi, nous reprenons la route à fin de rejoindre  Chania.

À peine quelques kilomètres effectués tout en haut de la montagne, le temps change radicalement.

Les nuages s’amoncellent et les premières gouttes de pluie commence à tomber.

Nous atteignons Chania en fin d’après-midi et tentons de trouver un hôtel mais nous n’avons pas de connexion Internet aussi nous utilisons le Petit futé et appelons la première adresse que nous trouvons.

Des chambres sont disponibles, aussi nous rejoignons l’hôtel où nous installons.

La chambre est basique mais correct avec une petite terrasse qui donne sur la mère déchaînée.

Nous sommes un peu fatigué, mais nous décidons de partir à pied à la découverte de Shania.

Nous commençons par le front de mer et le port vénitien.

Le vent souffle fort et les bourrasques, des vagues impressionnante balaye le quai face aux nombreux bars et restaurants tous fermés.

Quelques curieux et touristes sont dehors, bravant les intempéries et c’est un véritable spectacle que de voir les vagues déferler sur le quai.

Nous quittons le port et bifurquons vers les petites rues intérieures de la ville, où le beau temps semble revenir pendant quelques instants.

Nous arpentons la ville jusqu’au bout du port puis nous décidons de retourner à l’hôtel faire une petite pause, avant de repartir à pour dîner dans un restaurant que nous avions repéré un peu plutôt dans l’après midi.

Ce restaurant proposait en effet sur une ardoise sa formule spéciale de poissons grillés à partager pour un prix raisonnable.

Ça sera une petite déception, l’ensemble des poissons free et non grillé.

De plus le mauvais temps ne se prête pas vraiment à manger à l’extérieur et nous choisissons comme l’ensemble des convives la terrasse couverte avec un gilet sur les épaules bien supporté.

 – restaurant Apostolis. 52€ le repas pour 2 personnes (poissons grillés à partager) – mauvais rapport qualité prix et service moyen.

Retour à l’hôtel en fin de soirée.

dodo

Stelisia Rooms, La Canée. Adresse trouvée un peu à la dernière minute en utilisant le Petit Futé. Assez bien situé, face à la mer, au calme et légèrement excentré mais on peut quand même rejoindre le centre ville en 15 minutes. Plutôt facile de se garer dans la rue à proximité. Chambre correcte mais assez basique. Salle de bain vraiment pas terrible, pas d’eau chaude ! 45€ la chambre pour 2 personnes.


Leave a comment