De Agia Roumeli à Loutro par la côte


hot

Très chaude journée sans vent, environ 34°c, assez pénible pour randonner sans ombre !

Il fait toujours aussi beau ce matin quand nous nous levons vers 8h. Encore une grosse journée de marche en perspective mais cette fois ci en suivant la côte !

Nous prenons le petit déjeuner sur place (plutôt moyen, pas très original ni très copieux), payons notre note pour la nuit et partons pour la randonnée du jour.

Arrêt express dans un petit supermarché d’Agia Roumeli pour faire le plein d’eau (2 bouteilles de 1,5l par personne) et 2 sandwiches par la même occasion ce qui se révélera être une erreur par la suite.

Et c’est parti pour une longue randonnée côtière de 6h environ afin de rejoindre Loutro dans un premier temps, et pourquoi pas Chora Sfakion dans la foulée si on est en forme.

La première partie de la randonnée est vraiment chouette, on longe la mer, plusieurs plages de sable quasi déserte, pour atterrir dans un café vraiment décalé, à Agios Pavlos Beach.

Une halte bienvenue pour se rafraîchir (bières fraîches) dans un vieux troqué face à la mer, avec quelques panneaux humoristiques pour les randonneurs.

Par contre c’est infesté de guêpes pour une raison que nous ignorons, il y en a vraiment partout et ce n’est pas super agréable quand on est attablé face à une bonne bière fraîche.

Juste à coté du petit troquet, une toute petite église qui semble échouée sur la plage.

On se remet ensuite en route car il nous reste pas mal à marcher pour la journée.

Et là, ça va devenir bien mois marrant, à cause notamment de la chaleur écrasante.

La randonnée prend un peu d’altitude pour nous offrir une superbe vue sur la plage en nous retournant, puis c’est un peu la traversée du désert, une longue marche rectiligne et monotone qui n’en finit plus. Pas d’arbre, pas d’ombre et aucun signe de civilisation.

Et puis, d’un seul coup, nous surplombons une crique qui semble abriter une belle plage et quelques petites maisons : Marmara est en vue !

Nous tombons nez à nez avec une taverne à l’air libre surplombant la plage.

Sa terrasse est bondée, il doit être environ 14h30 et tout le monde est attablée, nous faisons un peu tache dans ce tableau un peu guindé avec nos sacs à dos et nos têtes dégoulinantes de sueur, mais nous trouvons une table libre face à la mer derrière la balustrade.

Tant pis pour nos sandwiches, nous décidons de déjeuner sur place afin de reprendre quelques forces.

 – Taverna Dialeskari, Marmara Beach. 23,5€ le repas pour 2 personnes.

Le coin est vraiment idyllique, même si plutôt fréquenté, la plage est limite bondée et de nombreux bateaux taxis permettent aux visiteurs d’atteindre Marmara Beach sans fournir beaucoup d’effort.

On aurait pu piquer une tête sur place mais on décide finalement de poursuivre notre chemin pour trouver un endroit un peu plus calme.

Après une bonne demi-heure de marche, nous atteignons la plage de Likos Beach où nous piquons une tête dans la méditerranée surchauffée, l’eau doit bien atteindre les 26°c par cette chaude journée et la baignade fait un bien fou !

Pas le temps de trop traîner, nous devons rejoindre Loutro où nous décidons de passer la nuit, trop crevé pour rejoindre Chora Sfakion directement, nous aurions du nous lever plus tôt, et en même temps nous sommes contents de passer la nuit à Loutro.

Juste avant d’arrivée, un château en ruine surplombe le charmant village de Loutro, nous offrant une vue spectaculaire en contrebas.

La plupart des visiteurs de la journée sont partis, mais le village reste bien animé, et à notre grande surprise beaucoup d’hébergements affichent complets, du moins tous ceux mentionnés dans les guides de voyage.

On demande un peu au hasard si une chambre est dispo et nous trouvons la dernière disponible de l’hôtel Sifis, petite chambre plutôt défraîchie au 1er étage mais donnant directement sur la baie, plutôt pas mal !

Nous sommes bien fatigués après cette longue marche sous un soleil écrasant mais nous décidons de trouver une terrasse sympa face à la mer pour quelques verres de Ouzo bien mérité.

On déniche le café terrasse le plus sympa de notre voyage : le Keramos, à l’extrémité du village. Superbe terrasse, presque les pieds dans l’eau, ambiance cosy et accueil très sympa, et un calme absolu, le pied total !

  –  Bar Keramos, Loutro. Tout au bout du village, vers la gauche en regardant la mer. Très chouette ambiance. 3€ le verre d’Ouzo.

Un spectacle pas vraiment prévu vient gentiment perturber la dégustation de l’Ouzo : un lever de lune rousse assez extraordinaire !

Nous dînerons par la suite dans une des nombreuses tavernes du village, mais là c’est plutôt l’usine à touriste, plats moyens et accueil vraiment quelconque. Taverne Pavlos.

 – Taverne Pavlos, Loutro. Cuisine assez quelconque et accueil pas terrible, trop touristique. Environ 23€ le repas.

La encore, petit spectacle improvisé quand tous les jeunes gars du village vont mettre à quai (sur la plage, au sec) l’ensemble des petits bateaux de pèche de la baie en fin de soirée, on comprend qu’un fort coup de vent est attendu dans les jours qui viennent, ce qui ne semble pas de bon augure niveau météo pour la suite de nos vacances….

dodo

Hotel Sifis, Loutro. Petite chambre avec terrasse avec vue sur la mer. Confort plutôt moyen, salle de bain qui a vraiment besoin d’être rénovée. Fait le job pour une nuit, mais il existe probablement plus charmant à Loutro. 50€ la chambre pour 2 personnes.


Leave a comment