Tokyo – musée Ghibli


sun

beau temps

Ce matin, muni de notre précieuse réservation, nous nous rendons au musée Ghibli situé à environ 1 heure de transport en commun.

Le musée est en effet situé à Mitaka, une banlieue assez éloignée du centre de Tokyo.

Très joli musée. Essentiellement réservé aux enfants. Mais étant amateurs du cinéma de ces studios, nous apprécions beaucoup ce musée. Le seul hic, c’est qu’il est interdit de prendre des photos, sauf en extérieur.

Nous voyons pêle-mêle : des sortes de diaporamas éclairées au stroboscope donnant un effet animation à des figurines installées sur une plate-forme tournante (superbe). Succession de magnifiques salles tentant de recréer l’atmosphère d’un atelier de travail avec le décor chargé en livre, photo, planche d’images provenant d’Asie et d’Europe (beaucoup de références à la France).

Dans ces salles, nous pouvons admirer les magnifiques planches d’aquarelle, de gouaches, d’acrylique plus des story board plus différent panneaux et installations expliquant la manière de faire un dessin-animé. Visite de petits patio et jardins suspendus avec le géant du château dans le ciel. Petit court-métrage sur l’histoire d’enfants partis en mer et de leur rencontre avec une baleine rieuse. L’emblème du lieu est tout de même Totoro, le héros du film éponyme.

Nous terminons la visite en fin de matinée (il faut compter 2 heures environ pour en faire le tour)

jap2008_1310_160

jap2008_1310_161

Déjeuner de Bento acheté dans un supermarché et sous un soleil magnifique dans le jardin de Mitaka. Ces jours fériés, atmosphère de ce parc et reposante et très agréable. On voit plein de petits chiens habillés, des stands de avec portraitiste, un artiste confectionnant des sauterelles avec des feuilles vertes, des dessinateurs, musiciens etc.

jap2008_1310_162

jap2008_1310_164

Nous reprenons ensuite le train pour aller visiter le quartier de Asakusa. Visite du temple Sensō-ji. Une allée très commerçante (Nakamise-dori) et touristique décorée de drapeaux japonais nous conduit à un magnifique temple. Il n’y a quasiment rien à voir dedans mais si l’animation qui sympa et le temple en soi qui est assez beau. Au-devant un encensoir. Les gens brassent les fumerolles d’encens, beaucoup y jettent des pièces ! Le temple semble très populaire.

jap2008_1310_165

jap2008_1310_166

jap2008_1310_167

jap2008_1310_168

jap2008_1310_169

À côté du temple, une belle pagode. Nous sortons du temple pour longer une fête foraine.

Nous empruntons une rue piétonne animée dédiée au jeu Pachinko (jeux de billes très populaire au Japon)

La suite des visites se poursuit avec un saut à Akihabara. Le quartier de « la ville électrique ».

Nous commençons par le café Maidreaming  : un bar de «Maids ». Ambiance absolument surréaliste, rose bonbon, mièvre et en même temps un peu dérangeante. Les serveuses sont toutes habillées en soubrette. Elles rient comme des gamines. On se croirait en plein manga. Je prends un café (l’hôtesse ajoute du sucre puis touille mon café). Sortie du bar à grand renfort de « Sayonara » et de « Gozaimasu » surfait (mais bon, c’était plutôt rigolo).

Nous consacrons le reste de la soirée ou diverse boutiques électronique et informatique du quartier. L’ambiance ici est hallucinante, épileptique, électrique clinquante, survolté. Tout est flash de lumière, concerts de bruit, sons, musique (des hôtesses, vendeurs hurlant leurs promotions au mégaphone). Vraiment impressionnant mais aussi assez fatigant.

jap2008_1310_170

jap2008_1310_171

Enfin,retour à Shinjuku où nous dînons de succulents tempuras. Puis, visite des tours impressionnantes, un rien lugubre (Gotham city) du gouvernement de Tokyo : deux tours jumelles hautes et élancées. Nous montons au sommet de la tour Nord (gratuit) pour admirer la vue. C’est fantastique. On dirait que Tokyo n’a pas de limite… (Cependant ce point de vue n’est pas le meilleur pour faire des photos).

jap2008_1310_172

jap2008_1310_173

On prend un verre dans un bar du quartier pour terminer la soirée. Retour à l’hôtel.

dodo

Toyoko Inn, Shinjuku, Tokyo. Identique à la nuit précédente.


Laisser un commentaire