La Thailande coté pratique


Suite à notre voyage en Thaïlande en mars 2015, voici quelques conseils pratiques en vrac à destination des futurs voyageurs.

logothai

Quel vol pour la Thaïlande ?

Les comparateurs de vol proposent des vols à foison pour la Thaïlande, la concurrence est vive ce qui fait que trouver un billet à bon marché est assez facile, y compris quelques semaines seulement avant la date prévue du départ. A titre d’exemple, un A/R avec escale peut se trouver aux alentours des 400€.

Thai Airways et Air France proposent des vols direct Paris Bangkok (12h de vol environ) bien pratiques, mais un peu plus cher (environ 600€ le billet A/R pour une personne)

L’avantage de la Thai, c’est la mise à disposition d’un A380 confortable et silencieux. Le vol retour est parfait au niveau horaire puisqu’il décolle de Bangkok à minuit et atterrit à Paris à 7h du matin, ce qui atténue considérablement le décalage horaire et permet de profiter au maximum de son séjour jusqu’au départ. A noter que l’étage supérieur de l’A380 de la Thai comporte une section économique de taille réduite à l’arrière de l’appareil accessible à tous sauf aux berceaux et bébés, donc si on a pas de nourrisson et qu’on veut passer un vol tranquille, choisir son siège en priorité à l’étage supérieur de l’avion lors de la réservation de son billet.

logothaitransport

Comment se déplacer une fois sur place ?

Il est très facile de se déplacer en Thaïlande, et les chauffeurs de taxi ou tuk tuk abordent très facilement – et sans insistance – les clients potentiels et notamment les touristes occidentaux. Une règle de base : se mettre d’accord sur le prix avant de monter à bord. On n’est pas obligé d’accepter une proposition de transport et on peut aller voir ailleurs si le prix parait excessif. Par contre une fois le prix accepté, personne ne revient dessus, et surtout pas le client, ce serait très mal vu ici. Le chauffeur ne demandera pas plus à la fin de la course que ce qui a été convenu au départ. Ne pas s’étonner de la non présence de compteur dans les taxis. Certains chauffeurs de taxi peuvent demander à être payé à l’intérieur du taxi, de peut d’être attrapé par la police (notamment aux abords des aéroports) car ils ne sont tout simplement pas autorisés à transporter des clients.

Un autre conseil : bien vérifier les horaires des bateaux ou des trains et ne pas se fier aux horaires publiés sur Internet. En fonction de la météo (bateaux) ou du jour de la semaine (les trains le dimanche par exemple), il est possible que certaines liaisons ne soient pas assurées. Bien se renseigner auprès d’un guichet ou de son hôtel si possible au moins 24h à l’avance.

Encore un conseil : la plupart des hôtels sont habilités à vendre des billets de bateaux ou de bus sans commission, cela permet d’acheter tranquillement ses titres de transport plutôt que dans la cohue d’une gare routière par exemple.

logothailodging

Où se loger ?

Grace aux centrales de réservation comme booking ou encore agoda, il est devenu très facile de réserver ses hébergements à l’avance et de consulter les nombreux avis des précédents voyageurs sur tripadvisor par exemple. Quelques conseils spécifiques à ce voyage : choisir absolument un hébergement à l’intérieur de la vieille ville à Chiang Mai et pas dans la campagne environnante. C’est beaucoup plus pratique pour se déplacer par la suite, et notamment à pied. Pour les îles, et notamment Ko Phangan, certains hôtels populaires peuvent rapidement afficher complet, donc il est préférable de réserver à l’avance. Enfin la plupart des hôtels peuvent organiser sur demande préalable le transfert en taxi par exemple le jour de l’arrivée, bien pratique quand on est fatigué après plusieurs heures de bus ou d’avion et qu’on a pas envie de négocier les prix d’un taxi ou se trouver entassé dans un songthaew à attendre que celui ci soit plein avant de démarrer. Ca coûte un peu plus cher, mais dans certains cas, cela permet de gagner un temps précieux. De même, on peut acheter directement des bons de transports auprès de la réception des hôtels, ces “vouchers” sont ensuite à échanger contre les titres de transport une fois sur place, à l’embarcadère d’un bateau par exemple.

logothaifood

Manger pour pas cher

En Thaïlande, on mange bien partout en général, le seul “danger” potentiel peut venir des plats vraiment épicés pour certains. Le meilleur plan pour bien manger pour pas grand chose est d’aller sur un marché, il y a toujours un coin avec des stands de nourriture variés. Sinon les restaurants peuvent proposer quelques spécialités, mais il faut bien avouer que c’est un peu toujours la même chose qui revient sur les menus, et au final cela peut être lassant. Aucun danger à consommer des jus de fruits frais ou glacés, l’eau provient de bouteilles et non du robinet. Les “Watermelon Juice” ou jus de pastèque sont à tomber !

 

Capture d’écran 2015-04-02 à 18.25.04

Où se ravitailler ?

On trouve des 7 Eleven un peu partout dans le pays. Cette chaine de magasins originaire du Japon est un peu l’équivalent de nos Monoprix ou Franprix mais bien plus agréables : en pleine journée sous la canicule, il peut être salutaire d’y aller faire un tour juste pour profiter de la climatisation très efficace. Ces magasins vendent un peu de tout : alimentation, sandwiches, hot -dogs, boissons (y compris bières et alcool) ainsi que des cigarettes. En cas de petits bobos, on y trouve également un rayon parapharmacie. Bref, le magasin à repérer en cas de besoin.

 

noipad

L’expérience malheureuse du guide de voyage sur tablette numérique

Pour alléger les bagages, on peut être tenté de choisir la version numérique de l’excellent Lonely Planet sur la Thaïlande. Habitués aux guides papiers, c’était une première pour nous, mais c’est une erreur que nous ne renouvellerons pas deux fois. Se trimballer un ipad en visite n’est vraiment pas une bonne idée. On n’y voit rien en plein soleil, impossible de noter quoi que ce soit et la navigation entre les quelques milliers de page n’est pas du tout intuitif, sans compter le risque de casser le bel Ipad. Bref, c’est pas une bonne idée du tout. Rien ne vaut le bon guide papier qu’on peut trimballer partout !

 

Pour continuer la lecture de nos carnets de voyage sur cette région, le voyage combiné Cambodge – Thaïlande ou encore la Thaïlande du nord au sud !


Leave a comment