En route pour Cancun !


sun

Belle journée ensoleillée à Dallas, environ 25°C

Aujourd’hui c’est le départ pour Cancun, enfin Dallas ! On ne le sait pas encore, mais nous ne pourrons pas atteindre notre destination comme prévue.

Nous quittons Paris sous un ciel gris et pluvieux en ce dernier samedi de janvier, nous décollons de Roissy à l’heure à 11h30 à bord d’un vieux Boeing 777 d’American Airlines, destination Dallas au Texas.

L’avion est plein comme un œuf, nous sommes au fond de l’avion comme à notre habitude. Les hôtesses sont à l’image de l’aéronef, c’est à dire pas toutes jeunes, et ont l’air toujours aussi fatiguées.

Le service est cependant correct, et les plateaux repas sont bons, avec une petite glace au chocolat en guise de dessert, que demande le peuple ?

L’ennui, c’est que l’image de cette compagnie va prendre un sacré coup à notre arrivée à Dallas.

Nous atterrissons à l’heure sous un soleil radieux à 14h30 heure locale, il doit faire environ 25°c ce qui d’après les chaines d’information locales, est anormalement élevé pour la saison.

mexj1_01

mexj1_02

mexj1_03

L’aéroport de Dallas est vraiment agréable, spacieux et calme, l’idéal pour un transit vers sa destination finale.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Petit bémol toutefois, les procédures de passage des douanes et immigration sont toujours aussi chaotiques. Les officiers d’immigration ont été remplacés par des machines (vive le progrès) où les touristes que nous sommes, épuisés par un décalage horaire conséquent, doivent eux même scanner leur passeport, enregistrer leurs empreintes digitales (4 doigts par main, rien que ça) et se prendre en photo à l’aide d’une caméra, pour au final se voir délivrer un reçu indiquant que l’opération n’est pas valide, direction une deuxième file d’attente pour voir un officier d’immigration en chair et en os, et reprendre toute l’opération à zéro

On prends notre mal en patience, on est en vacances après tout, contrairement à certains touristes français qui n’arrêtent pas de vociférer et de râler à tout va contre le système, ah sacrés français !

On se dirige tranquillement vers la porte d’embarquement de notre second vol, nous devons normalement embarquer à 18h30 pour deux petites heures de vol supplémentaire pour rallier Cancun, notre destination finale.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le problème c’est que notre vol est en retard, un peu en retard au départ, puis de plus en plus en retard, sans savoir ce qui se passe. Vers 20h, un employé d’American Airlines nous informe que l’avion est là, prêt à partir avec les hôtesses à bord, mais sans pilotes, ceux ci ayant fini leur journée de travail. Ils sont en train de chercher des pilotes, mais s’ils n’en trouvent pas avant 21h, ce sont les hôtesses qui auront fini leur journée de travail et il faudra en trouver d’autres.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tout le monde est mort de rire, on croirait une caméra cachée, puis ça commence à sérieusement s’agacer. Je discute avec un vieil américain sympathique, un ancien du secteur aérien, qui doit prendre le même vol que nous pour Cancun. Il m’explique qu’American Airlines a fait une année record en terme de profit mais au détriment du personnel, et je commence à le croire.

Vers 22h, on nous informe qu’ils n’ont pas trouvé de pilotes, les hôtesses sont parties se coucher, et le vol est reporté à 7h le lendemain matin. Tous les passagers sont embarqués dans une navette, direction un hôtel à 20 kilomètres de l’aéroport pour y passer une (courte) nuit. Pour nous ce n’est pas un problème, on n’a pas dormi depuis un bon moment déjà.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le réveil à 4h30 est quand même douloureux, et à 5h du matin, tout ce petit monde se ré-entasse dans la navette de l’hôtel, direction l’aéroport où le vol part à l’heure cette fois ci.

Nous atterrissons à Cancun vers 9h30, avec une demi journée de retard sur notre itinéraire initial. Vive American Airlines. On déconseille un peu partout de transiter par les Etats Unis pour se rendre en Amérique Centrale ou du Sud, nous en tout cas on est à présent vacciné !

dodo

Wyndham Garden Dallas – un hotel quelque part dans la banlieue de Dallas.


Comments (2)

  1. Charlotte

    felicitations de garder le moral et le sourire malgré la fatigue et les retards!! J’espère que la suite du voyage se passe bien! Bises et à bientôt

    Reply