Ruta Puuc


hot

36°C à l’ombre, toujours aussi étouffant. Difficilement supportable.

Ce matin nous mettons le cap sur la Route Pucc.

Dans cette partie du Yucatan, au sud de Mérida, émigrèrent des Mayas venus des régions Chenes et Rio Bec pour crééer plusieurs centres urbains qui prospérèrent entre les 7eme et 9eme siècle : Uxmal la cité dominante, visitée la veille, Kabah, Sayil, Xlapak, Labna, etc…Ces villes constituaient une coalition politique et religieuse, et développèrent une architecture commune, le style Puuc.

Les sites de cette région ont été regroupés sous le nom de la Ruta Pucc, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

Nous visitons dans l’ordre les sites suivants : Kabah, Sayil, Xlapak et enfin Labna. Chaque site se visite assez rapidement, on peut passer entre 30 minutes et 1 heure selon l’intérêt sur chaque site.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A l’heure du déjeuner, vers 14h, nous mettons le cap sur la ville de Ticul où nous avons bien du mal à trouver un restaurant, ceux recommandés dans nos guides n’existent plus ou sont fermés. Nous finissons pas trouver un restaurant agréable, le soi disant spécialiste (ou inventeur ?) du Poc Chuuc, le restaurant Principe Tutul Xiu. Le Poc Chuc y est effectivement très bon, et la Jarra de Lemon (un pichet de citronnade bien fraiche) est salvatrice par ces températures difficilement supportables.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le centre ville de Ticul

L’après midi étant bien avancé quand nous quittons le restaurant (environ 16h), nous réalisons qu’il est trop tard pour visiter un site supplémentaire (tout ferme à 17h ici) aussi nous nous rabattons sur l’Hacienda Ochil que nous avions loupé la veille et qui n’est qu’à 30 minutes de voiture.

L’entrée est gratuite mais la consommation est obligatoire (30 pesos pour jus de fruit ou soda, 40 pour une bière). Le site est bien entretenu, assez chic même, Laura Bush a visité cette Hacienda il y a quelques années, mais nous sommes assez déçu, pas grand chose à se mettre sous la dent, donc ça ne vaut pas vraiment le coup de s’y arrêter.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous repartons pour notre « non charmant bungalow » en début de soirée, mais contrairement à la veille, on a pas envie de dîner en compagnie du patron, de sa musique à tout va et de ses clopes. Aussi nous décidons de casser la croûte en faisant quelques emplettes dans le village de Santa Elena du coin. Je retournerai dans ce bar miteux acheter quelques canettes de bière et dans une épicerie juste en face, où je me ferai traiter de « gringo » par une bande d’écoliers sympathiques. Impossible de trouver des produits laitiers, pas de réfrigérateurs ou encore de congélateurs dans l’épicerie, que de la malbouffe (paquets de chips, pain industriels, etc…)

Tant pis, on fera avec pour la soirée, nous avons déjeuner tard de toute façon et n’avons pas vraiment ce soir.

dodo

Sacbe Bungalows, Santa Elena, identique à la nuit précédente.


Laisser un commentaire