Laguna Bacalar


cloud1

Enfin le beau temps de retour – environ 23°C, pas si chaud quand même.

Ce matin, nous sommes réveillés par un soleil radieux, enfin le retour du beau temps !

Nous avons décidé de nous la couler douce aujourd’hui, enfin, on va quand même faire du kayak sur la lagune ce matin !

C’est au moment de monter à bord que je me rend compte que j’ai le poignet cassé, quel benêt !

Heureusement, Erwan, est à la manœuvre à l’arrière de l’embarcation et nous traversons la lagune sans trop d’encombre. Il y a quand même pas mal vent et de vaguelettes, mais rien de bien méchant.

Il faut compter environ 2h de kayak pour faire un tour sympa des lieux. La location revient à 100 pesos la demi-heure. En nous promenant l’après midi dans la ville, nous nous sommes rendu compte que nous aurions pu payer moitié prix mais le loueur était sympa.

De l’autre coté de la ville et donc de la lagune, une ancienne bâtisse abandonnée fait office de promontoire d’où l’on peut plonger. La plupart des bateaux de promenade (et les autres kayakistes) viennent d’ailleurs tous au même endroit, le lieu est assez paradisiaque malgré les sables mouvants.

mexj9_20

mexj9_21

mexj9_22

mexj9_23

Nous regagnons le rivage puis direction le restaurant Los Axules, dans un très beau cadre, mais déjeuner quelconque et accueil assez froid, un peu trop snob pour nous.

Laguna Bacalar

Laguna Bacalar

Laguna Bacalar

Laguna Bacalar

Laguna Bacalar

Un plat de crevettes marinées dans du jus d’encre de seiche, bon mais assez épicé !

L’après midi nous allons visiter un cenote, le cenote azul qui ne casse pas trois pattes à un canard, il n’y a pas le coté spectaculaire comme celui que nous avions vu à Merida. On espère en voir de plus sympas lorsque nous serons à Tulum.

Laguna Bacalar

Laguna Bacalar

Laguna Bacalar

Laguna Bacalar

Nous chercherons en vain un endroit tranquille où nous poser. En effet, malgré la beauté de la Lagune, les accès sont tous privatisés et il est impossible de trouver ne serait ce qu’une plage ou un coin de verdure où poser sa serviette pour buller tranquillement, obligation de passer par un établissement type bar de plage pour accéder à l’eau ce qui est quand même assez bizarre.

Nous trouverons un espèce d’accès semi public (10 pesos le droit d’entrée) où de nombreuses familles mexicaines viennent profiter du dimanche au soleil avec leur pique nique, un bar est également à disposition, un endroit très relax pour boire un verre. Très bonne ambiance !

Laguna Bacalar

Laguna Bacalar

Nous finirons la soirée tranquillement au bar de l’hôtel.

Laguna Bacalar

Laguna Bacalar

Laguna Bacalar

Laguna Bacalar

Laguna Bacalar

dodo

Hostal Pata de Perro, Bacalar. Identique à la nuit précédente.


Commentaires (1)

  1. Maman

    J’aime bien ton humour David quoiqu’il arrive ! L’avion en retard , les cires jaune sous la pluie et ton poignet casse pour ramer !
    Je n’aime pas trop les grosses bébêtes rampantes !
    Vous n’êtes pas loin du retour , bon voyage et à bientôt.
    Gros bisous à vous deux.
    Maman.

    Répondre