Magique Doubtful Sound


haze

Journée plutôt pluvieuse dans l’ensemble, frais le matin, pas plus de 8°c et environ 15°c l’après midi, temps maussade en soirée.

Aujourd’hui c’est la grosse artillerie : nous partons faire du kayak dans le Doubtful Sound, on ne rigole plus !

Bon, tout a été réservé à l’avance depuis Wanaka, via Go Orange, même compagnie que Real Journeys qui semblent avoir la main mise sur l’ensemble des excursions de la région, en démontre leur centre d’information flambant neuf en plein centre de Te Anau.

Nous avons choisi de réserver l’activité Kayak sur le Doubtful Sound, qui comprend le transfert en bus vers Manapouri depuis Te Anau, la traversé du lac de Manapouri façon croisière, et enfin, environ 3 heures de Kayak avec tout l’équipement fourni. Tout ça n’est pas donné, mais c’est à priori la seule façon de se rapprocher un peu du Doubtful Sound si éloigné du reste du pays.

Une journée Kayak sur le Doubtful Sounds, Go Orange Kayak & Cruises – 265$ par personne.

Nous nous levons à 5h30 (dur dur) et le bus passe nous prendre au camping à 6h15. Il fait vraiment frais ce matin et nous réalisons que nous ne sommes pas assez couverts, espérons que cela se réchauffe rapidement !

Le bus s’arrête régulièrement pour ramasser d’autres participants puis c’est parti pour une courte route pour l’embarcadère de Manapouri (environ 20kms)

Beaucoup de monde pour le départ de ce matin, se mêlent les kayakistes mais aussi les croisiéristes classiques)

Le bateau part à 7h15 et la traversé du lac dure environ 1 heure (c’est un grand lac !)

Les paysages sont déjà très intéressants, le temps l’est un peu moins, un peu de pluie, ciel plutôt couvert, mais cela a son charme dans les fjords. Boissons chaudes (café lyophilisé et thé offert dans le bateau)

Nous débarquons ensuite de l’autre coté du lac, puis embarquons dans un autre bus, sur un tronçon de route assez particulier puisque c’est la seule route de Nouvelle Zélande qui n’est reliée à aucune autre du pays.

Ensuite, c’est la séance habillage assez drôle puisque Go Orange fournit l’ensemble de l’équipement vestimentaire pour être prêt à affronter tout type de temps dans le Fjord, donc plusieurs couches à se mettre sur le dos.

Pas vraiment de vestiaires pour se changer, c’est à la roots dans un garage avec un simple rideau en toile de tente pour séparer l’espace des dames et messieurs, pudiques s’abstenir !

J’exagère un peu car on reste en sous vêtements, mais on laisse ses autres vêtements dans un coin, ce qui permet d’avoir du change sec au retour du kayak, plutôt pratique.

Et c’est parti pour environ 3 heure de pagaie dans le Fjord, après de nombreuses explications approfondies de notre guide, Charlotte, très sympathique mais qui ne semble pas du tout plaisanter avec la sécurité.

Il faut dire qu’on est vraiment au bout du monde dans ce Fjord non relié au reste de l’île par voie terrestre. En cas de problème, seul l’hélicoptère doit pouvoir porter secours j’imagine, ce qui explique également le prix assez élevé de cette excursion.

Le temps est vraiment variable sur les kayaks, parfois quelques averses, parfois quelques trouées de beau temps, mais c’est relativement nuageux et plutôt bouché au final, mais ça reste un moment magique.

Ce site est un des plus arrosés de la planète avec en moyenne 200 jours de pluie par an qui apportent dans les 7000 mm de précipitations, pour la plus grande joie des cascades !

Ce qu’il y a de très curieux à propos des eaux ici, c’est qu’elles sont doubles. Comme dans les autres fjords de la région, il y a une couche supérieure de quelques mètres qui est constituée d’eau douce venant des montagnes et une couche sous-jacente d’eau salée.

Les deux couches ne se mélangent pas et comme la couche de surface, teinte en marron par son origine forestière, ne laisse pas passer la lumière, les espèces marines de profondeur arrivent à pousser juste en dessous d’elle.

Des chutes d’eau impressionnantes, des explications sur les forêts qui glissent et s’écroulent régulièrement dans la mer par manque de sol sur les pentes rocheuses, tout ceci est passionnant.

Vers 13h, c’est déjà fini et nous devons effectuer l’ensemble des opérations en sens inverse : remonter les kayaks sur leur emplacement à l’abris de l’eau, se changer, reprendre le premier bus jusqu’au lac, effectuer la croisière à l’envers pour retraverser le lac, puis reprendre un dernier bus qui nous déposera à notre camping comme au petit matin.

Au final, nous sommes de retour vers 16h environ comme prévu initialement.

Malheureusement pas beaucoup de photos pour cette journée car c’était assez risqué de prendre l’appareil photo sur le Kayak.

Grosse journée bien remplie, nous sommes plutôt crevés. On aurait bien buller au soleil au camping mais c’est couvert et il pleut à nouveau par intermittence, va falloir trouver un local en dur pour s’abriter !

Nous allons à pied rejoindre le centre d’information du DOC – Fjorldand situé à environ 10 minutes de marche depuis le camping, histoire de se renseigner sur la faisabilité de randos autour du Milford Sound pour le lendemain.

Tout dépendra du temps, la Gertrude Saddle (randonnée assez dangereuse par temps pluvieux) sera pour nous, ou ne sera pas ! On verra bien après la croisière sur le Milford Sound.

En attendant, pour terminer la journée, nous nous engouffrons dans le café bar Bailiez situé à quelques minutes à pied du camping, bière japonaise Asahi à la pression au programme !

Bailliez Cafe, Te Anau. Une brasserie / pub un peu vieillote, mais excellent accueil et bonne connexion internet. 10$ la pinte de bière.

On finira la soirée dans une excellente pizzeria à deux pas de là, beaucoup de monde et on comprend pourquoi !

 – Ristorante Pizzeria Paradiso, Te Anau. Excellentes pizzas, rien à redire ! 67$ pour 2 pizzas et 2 verres de vin blanc.

tente

Camping Getaway, Te Anau. Identique à la nuit précédente. Ancien camping Top 10, passé sous le label holidaypark de Nouvelle Zélande. Super camping au bord du lac, très bien équipé, emplacement idéal pour rayonner dans la région. 59$ l’emplacement.


Laisser un commentaire