Chamonix Mont Blanc, sur la route du retour


icon weather hot
Grand beau temps ; chaud sur tout le trajet, y compris en soirée sur la route du retour (28°c en Bourgogne vers 22h !)

Sur la route du retour, du port de Gênes jusqu’à Paris en passant par Chamonix

Après une bonne nuit à bord du bateau, nous arrivons à Gênes à l’heure vers 7h30.

genoa arrival
genoa port

Contrairement à l’arrivée à Porto Torres, il faut compter au moins une heure entre le moment où le bateau entre dans le port et le début du débarquement.
La sortie de Gènes est plutôt chaotique : beaucoup de véhicules à débarquer en même temps, car plusieurs ferries arrivent à la même heure. Aucun contrôle à l’arrivée sur le sol continental italien.

L’autoroute au nord de Gênes est également en travaux avec réduction de circulation sur une seule voie ce qui nous fait perdre une petite heure sur notre temps de parcours (difficulté que nous n’avions pas rencontrée lors du trajet aller, prévoir une marge pour ne pas rater le ferry !)

Nous arrivons à Chamonix pile poil à 13h pour déjeuner (pas d’attente au tunnel du Mont Blanc) et aucun contrôle douane ou papiers entre l’Italie et la France.

Nous avions initialement prévu de manger une raclette (à l’aller, le temps était vraiment frais et maussade et se prêtait bien à ce genre de déjeuner roboratif) mais cette fois ci il fait une chaleur de plein été, du coup nous nous installons en terrasse au restaurant Joséphine

josephine chamonix
Restaurant Josephine

Agréable terrasse en plein centre de Chamonix. Une brasserie au service efficace et sympathique.

josephine tartiflette

Service très pro et très sympa, les tartiflettes sont avalées rapidement.
Nous avions ensuite prévu de repartir directement pour Paris (encore beaucoup de route !) mais il fait tellement beau en ce début d’après-midi que nous décidons de changer nos plans.

Direction le téléphérique de l’aiguille du midi !

auguille du mini terminal

Nous prenons nos billets aller-retour à 14h29, une minute avant la montée de 14h30 que nous ratons, nous prendrons donc celui de 15h.

terminal aiguille du midi

La montée se fait en deux temps, avec un changement de téléphérique à mi-chemin, pas grand monde dans la cabine pour monter à cette heure-ci.

aiguille du midi mid level

Nous décidons de monter directement au sommet sans nous arrêter au palier intermédiaire, le Plan de l’Aiguille à 2317 m.
Le deuxième téléphérique est très impressionnant. Sans pylône, il mène à 3777 m d’altitude, au-dessus des séracs, du glacier des Pèlerins et des glaciers suspendus en face nord de l’Aiguille du Midi.
Une fois en haut, il fait toujours aussi beau mais la température est seulement de 1°c
Par contre l’air se fait plus rare et chaque mouvement demande un effort de respiration anormal.

mont blanc
chamonix panorama
aiguille du midi
aiguille du midi

Le paysage est fantastique, et par ce jour de grand beau temps, on peut apercevoir de nombreux randonneurs / alpinistes / grimpeurs.

aiguille du midi climbers

Nous redescendons à 16h45 (beaucoup de monde et d’attente pour redescendre, nous devons laisser passer celui de 16h15 qui est plein)

aiguille du midi cables
Télépherique du Mont Blanc

Une expérience inoubliable, le prix n’est pas donné mais bien compréhensible au vue des installations colossales. 65€ l’aller retour par adulte.

De retour à Chamonix, nous quittons avec regret cette ville que nous aimons décidemment beaucoup vers 17h30. Il reste presque 6h de route, et nous arrivons à Paris un peu avant Minuit, voilà une dernière journée de vacances bien remplie !


Laisser un commentaire