De Ranthambore à Bundi


hot

Très chaude journée.

Ce matin, c’est Safari à Ranthambore en jeep à l’aube !

Notre jeep (gypsy) arrive avec pas mal de retard pour nous récupérer devant l’hôtel. A bord, deux indiens aux places avants (notre conducteur et guide probablement) pas sympa pour un sous, et une touriste australienne, par contre super sympathique elle, que nous rejoignons sur la banquette arrière, et avec qui nous lions rapidement connaissance.

On se dit qu’on a beaucoup de chance car il semble que nous soyons uniquement trois touristes à bord pour nous rendre au parc ce matin. En chemin, nous allons malheureusement embarquer trois touristes indiens supplémentaires. Nous nous arrêtons dans un somptueux hôtel situé en plein nature pour les récupérer. Les 3 touristes indiens en question ont l’air d’avoir les moyens ! Ils sont super en retard quand on arrive pour les récupérer, l’un est encore dans sa chambre et ils n’ont pas l’air très sympathiques non plus.

On arrive à l’entrée du parc comme la veille, puis nous empruntons une boucle différente selon la loterie du parcours autorisé du jour. Nous avons de la chance, ce n’est pas le même que celui de la veille, nous allons pouvoir visiter une partie différente du parc.

india_1104_112
Sur le chemin de Ranthambore à l’aube

Le guide et chauffeur ne pipent pas mot, sauf pour s’adresser en indien aux 3 mecs à l’arrière de temps en temps, nous sommes superbement ignorés. La jeep se gare à coté d’une autre déjà arrêtée en chemin, où des américaines sont en train de nourrir des oiseaux à l’arrière de leur jeep.

india_1104_114
india_1104_115
india_1104_116

Les oiseaux ne sont d’ailleurs pas farouches, nous sommes dans une réserve naturelle et pourtant personne ne dit rien quand au fait que ces dames nourrissent des animaux comme si on était au zoo.

Nous continuons notre périple, puis nous arrêtons dans une zone qui ressemble à une vague aire de repos, où notre chauffeur et guide descendent, se mettent à allumer une cigarette alors qu’il est strictement interdit de fumer dans le parc.

Nous descendons de la jeep également, faisons un petit tour, il n’y a rien à voir ici, et on se demande pourquoi on s’arrête comme ça. Avec Shauna l’australienne, nous commençons à pouffer de rire et plaisanter sur ce qui nous attend par la suite, je lui demande s’il y a un Space Mountain dans le parc et nous éclatons tous de rire.

Quand ces messieurs ont fini leurs clopes (et balancés leurs mégots par terre), nous reprenons la route, finissons la boucle, et sommes re-déposés devant notre hôtel, avec la fâcheuse impression de s’être fait copieusement arnaqué sur ce tour en gipsy.

Contrairement au tour de la veille en canter qui avait été intéressant, avec un guide enthousiaste digne de ce nom, qui nous avait expliqué un tas de chose sur ce parc, ni le chauffeur de jeep ni son comparse ne nous pipé mot pendant le safari du matin.

On est peu dégoûtés d’avoir fait autant de kilomètres pour ça, et même si nous avons vu de beaux paysages dans ce parc,  l’expérience de ce matin nous a fait clairement regrettés d’avoir fait autant de kilomètres pour venir jusque ici. Avec le recul, nous aurions pu mettre à profit ces deux jours pour rester un peu plus longtemps dans une autre ville.

Nous retrouvons Dilip et sa bonne humeur à l’hôtel puis après avoir déjeuné et payé les suppléments qui n’auraient jamais du nous être facturés (nous étions en pension complète), nous quittons cette région décidément sans aucun regret. Le Check out à l’hôtel sera encore une fois glacial.

Dans la voiture, c’est petite forme et petit moral. Personnellement, j’arrive à un stade où j’en ai marre de ce pays et pour la première fois depuis que je voyage à l’étranger, j’ai envie de rentrer chez moi. Erwan est moins sévère que moi, heureusement que ça compense !

Toutefois, les choses changent en bien quand nous arrivons à Bundi.

Petite ville hors des sentiers battus qui a conservé son atmosphère médiévale, Bundi est vraiment un endroit à ne pas manquer selon nous. C’est même l’un de nos coups de coeur du Rajasthan. Pour la première fois, on ne voit plus de masses de touristes occidentaux déambuler à nos cotés.

india_1104_124

Nous abandonnons Dilip que nous retrouverons uniquement le lendemain pour repartir, et nous avons quartier libre pour visiter la ville pour le reste de la journée.

Nous commençons par nous installer dans notre superbe hôtel à l’accueil charmant et en français, que ça fait du bien par rapport à notre expérience précédente !

Nous partons visiter le Palace impressionnant qui domine la ville, puis nous enchainons en montant à pied vers le fort de Taragarh dont les ruines « offrent un charme romantique au coucher du soleil » – dixit la description de notre package touristique.

Il y a cependant un vrai problème à Bundi : l’invasion incontrôlée de singes qui semblent même poser problème aux habitants. D’ailleurs le patio à l’origine découvert de notre hôtel a du être recouvert de grillage pour empêcher les singes de s’introduire un peu partout.

Ces singes en liberté un peu partout ne sont pas vraiment rassurants, mais si on les laisse tranquille, il semble qu’il n’y ait aucun danger particulier. Nous rencontrerons un jeune indien nous déconseillant de monter jusqu’au fort par nos propres moyens, justement à cause des singes qui selon lui, peuvent être agressifs. On pense en fait qu’il voulait juste se faire quelques billets en nous servant de guide improvisé. Au final nous ne serons pas importunés par ces bestioles, même si encore une fois je suis extrêmement sur mes gardes, pas serein quoi.

Pour la première fois de notre voyage, nous nous sentons libre, nous avons l’impression en rejoignant ces ruines abandonnées d’effectuer une mini-randonnée, ce que nous adorons faire lorsque nous voyageons. Nous réalisons aussi à ce point précis du voyage que notre chauffeur privé et son humeur changeante nous pèse vraiment. Nous ne sommes pas fait pour ce genre de voyage où tout est chronométré d’avance, nous avons besoin de notre autonomie !

india_1104_117
india_1104_118
india_1104_119
india_1104_120
india_1104_123
india_1104_125
india_1104_127
india_1104_130
india_1104_131
Celui là voulait nous barer la route
india_1104_133
india_1104_134
marché de Bundi
india_1104_136
india_1104_137
india_1104_138
Le patio de notre hôtel
india_1104_139

Le soir, nous dînons à l’hôtel (repas succulent) puis nous nous détendons dans le patio bien agréable. Erwan entend du bruit à l’extérieur, il y a une fête populaire avec un défilé ! C’en est toutefois trop pour moi. Je suis épuisé physiquement et nerveusement par ce voyage et  je n’ai pas le courage d’aller affronter bruits et foule. Ce voyage me malmène et me fait sortir de ma « zone de confort ». Erwan ira seul déambuler dans les rues et prendre quelques photos.

india_1104_140
india_1104_141

icon car orange

137 km / 4 h

dodo

Bundi Haveli, Bundi. Superbe Haveli, accueil charmant, en plein centre ville, on serait bien resté une nuit supplémentaire !


Laisser un commentaire