Hong Kong coté pratique


Voici quelques conseils pratique pour préparer son séjour à Hong Kong

Préparer son voyage avant le départ

Un site incontournable : le site de l’office de tourisme de Hong Kong : www.discoverhongkong.com

Un excellent site impeccablement traduit en français et très exhaustif, avec de nombreux guides à consulter en ligne ou à télécharger. Indispensable pour prépare son voyage en amont et même une fois sur site. On peut notamment y retrouver les dernières informations en matière de restrictions de transport et de sécurité.

Guide du routard : Hong Kong et Macao : peut mieux faire

D’abord cette présentation vraiment datée, un petit effort quand même au niveau de la mise en page ! Guide assez complet et détaillé mais pas toujours à jour malgré la mention 2018/2019.

On sent le copié collé du guide principal consacré à la Chine (une rubrique qui mentionne le fait d’être fliqué par des agents du gouvernement……pas à Hong Kong !

Bref un guide pas indispensable selon nous, désolé le routard mais il faut se mettre à la page !

 

 

 

 

 

Hong Kong en quelques jours – Lonely Planet : un bon condensé pour aller à l’essentiel

Un petit guide au format pratique qui rentre dans une poche arrière de pantalon. Une mise en page vraiment claire avec des cartes quartiers par quartiers qui permettent de facilement se repérer et des idées de circuit découverte à pied intéressantes.

Probablement le guide idéal pour une première découverte de Hong Kong, à compléter avec les bonnes adresses du guide qui suit.

Seul point négatif : les adresses vraiment limitées et pas toujours authentique, et toujours la petite pizzeria tenue par un australien quelque soit le guide Lonely Planet…

 

 

 

 

Le petit futé Hong Kong et Macao : de bonnes adresses de restaurants

Disponible en version papier et numérique (pratique sur l’iPad), ce guide a constitué la bonne surprise comparé aux autres. Très complet, avec de bonnes adresses de restaurants, probablement le meilleur guide à avoir en poche avec le Lonely Planet !

 

 

 

 

 

 

 

 

Trouver un vol pour Hong Kong

Au départ de Paris, deux compagnies assurent essentiellement les vols directs entre la France et Hong Kong : Air France et Cathay Pacific l’excellente compagnie de Hong Kong.

On ne présente plus Air France sur Kikoubun, c’est une compagnie que l’on utilise régulièrement, même si son surnom anglo-saxon « Air Chance » (Air « Hasard » en français) lui va plutôt bien, car on peut s’attendre à tout !

On aurait bien testé Cathay Pacific (déjà utilisé pour des vols professionnels) mais les billets étaient un peu cher lors de la réservation.

Notre dernier outil pour trouver les meilleurs vols, c’est Google Flight. C’est un outil vraiment performant et qui permet de réserver directement ses billets sur le site de la compagnie aérienne choisie. Petit rappel sur les billets d’avion, il est toujours hautement préférable d’acheter ses billets directement auprès de la compagnie aérienne, et ne surtout pas utiliser des intermédiaires du style Opodo (ca existe encore ?) ou Pr0moVacances pour ne citer que ces deux agences de voyage en ligne. En cas de retard/annulation, c’est beaucoup plus compliqué de faire valoir ses droits par la suite.

Donc pour nous, ce sera Air France cette fois-ci, avec des horaires de vol vraiment bien calibrés, deux vols de nuit à l’aller comme au retour. Le plus intéressant, pour des vols à destination de l’Asie depuis l’Europe, étant de prendre des vols de nuits, ce qui fait en général arriver en fin d’après-midi / début de soirée et permet ainsi d’absorber une partie du décalage horaire (enfin, ça c’est la théorie !)

Pas de Business Class, ni de Premium Economy, ça sera la classe Eco avec quand même des sièges DUO (option payante à la réservation avec Air France) ce qui permet de voyager à deux avec son partenaire sans un troisième luron sur le siège du milieu.

La classe Eco avec Air France, c’est limite limite, en fait tout dépend de l’avion. Sur des « vieux » Boeing 777 comme c’est le cas entre CDG et Hong Kong, la place aux jambes est vraiment limitée et l’inclinaison des sièges aléatoires, quand ceux ci ne sont carrément pas déboîtés. J’exagère un peu, mais à l’aller comme au retour, l’aménagement intérieur de la cabine aurait mérité un petit rafraîchissement (les bandes adhésives pour maintenir l’éclairage branlant dans les toilettes, ça le fait pas)

Heureusement, comme à son habitude, le personnel naviguant est exceptionnel chez Air France : sourire et professionnalisme, service impeccable, et pas regardant sur les alcools en tout genre offert aux passagers même en classe éco : la coupe de champagne en apéritif et la petite Poire William / Cognac en digestif, c’est quand même royal !

Petits encas proposés pendant le vol au niveaux des galleys

 

Bbillets A/R Paris Hong-Kong en vols directs Air France, en classe Economy : environ 1200 € pour 2 personnes. Réservés plus de 6 mois à l’avance.

Se loger à Hong Kong (novembre 2019)

En ces temps difficiles pour Hong Kong, les touristes se font rares et les prix des chambres d’hôtels (si élevés en temps normale) fondent comme neige au soleil.

Si bien qu’il n’est pas rare de trouver sur des sites comme Agoda (un comparateur spécialisé pour les nuités en Asie) des prix défiant toute concurrence.

Nous avions initialement réservé un hôtel à prix moyen sur Central (Bishop Lei) qui semblait correct mais pas le grand luxe non plus.

La réservation étant remboursable jusque la veille du séjour et les dernières événements aidants, nous avons trouvé un prix imbattable pour le Lan Kwai Fong Hotel situé idéalement à Hong Kong.

Environ 700$ (soit 80€) la nuit pour 2 personnes avec petit déjeuner inclus (et open bar le soir entre 17 et 20h – vins et apéritifs à volonté au bar du 4eme étage).  A ce prix là, on ne réfléchit même pas !

Pour obtenir un tel tarif, et c’est d’ailleurs un conseil qui se révèle en général toujours juste, il faut réserver en direct avec l’hôtel, soit sur son site web, soit par email. Ne jamais passer par un intermédiaire tel que Booking qui ne proposera jamais de tels tarifs.

On conseille sans réserve cet hôtel : personnel professionnel et avenant, chambre calme et confortable, superbe petit déjeuner varié et de qualité, sans compter un excellent emplacement, à deux pas des bars et restaurants et des attractions de Lan Kwai Fong.

On peut également rejoindre à pied le métro pour l’aéroport ou les embarcadères en 10 minutes seulement en utilisant les passerelles piétonnes très pratiques.

Même en cassant les prix, Booking ne peut pas s’aligner sur les prix canons offerts par l’hôtel sur son propre site web !

Une nuit au Ramada pour le prix d’un Formule 1 en France !

 

Les transports de Hong Kong

Le Métro (ou MTR)

Un réseau pas très dense si on compare à Paris par exemple, mais très efficace et ultra propre ! D’une régularité à la japonaise. Le prix dépend de la durée du trajet (plus c’est long, plus c’est cher). Les bornes automatiques de paiement sont vraiment bien fichues : une carte tactile représentant l’ensemble du réseau permet de choisir son billet en cliquant simplement sur sa destination : il fallait y penser ! Ce qui frappe également, c’est la longueur immense des trains et la fréquence  élevée de ces derniers. Et malgré cela, il y a toujours beaucoup de monde. Comme à Tokyo, les sorties sont indiquées par des lettres et numéros (exemple sortie A2) – mieux vaut étudier la carte de la station une fois arrivée car les sorties peuvent être distantes de plusieurs centaines de mètres ! Retrouvez toutes les informations sur le métro ici.

Pour acheter son billet de métro, il suffit de toucher l’écran et le nom de sa destination !

Les Ferries

Aussi populaires que les bus ou métros, de multiples ferries sillonnent sans cesse la baie de Hong Kong. Que ce soit pour rejoindre Kowloon via Tsim Sha Tsui ou rejoindre l’une des innombrables îles, on trouve des ferries partout ! Certains sont lents, d’autres rapides, et d’autres encore plus rapides comme les catamarans de compétition qui relient Hong Kong à Macao en une petite heure seulement. Les prix sont variables mais ça reste un moyen de transport économique dans l’ensemble. La palme du prix le plus économique revenant à la traversée en Central (l’île de Hong Kong) et Tsim Sha Tsui de l’autre coté de la baie : 10 minutes de traversée pour 2$ en semaine soit seulement 23 centimes d’euros ! On conseille fortement de ne pas s’en priver ! Il faut juste prendre garde au numéro de Pier et d’avoir l’appoint en monnaie pour certains trajets (des machines près de l’embarcadère permettent de convertir du liquide en jeton par exemple)

Bien identifier le numéro de quai à Hong Kong Central permet de gagner un certain temps en fonction de sa destination. En voici les principales :

  • Pier 2 pour Ma Wan (Park Island);
  • Pier 3 pour l’île de Lantau (Discovery Bay)
  • Pier 4 pour l’île de Lamma (embarcadères de Yung Shue Wan au nord et Sok Kwu Wan au sud de l’île)
  • Pier 5 pour l’île de Cheung Chau
  • Pier 6 pour l’île de Lantau (Mui Wo) et l’île de Peng Chau
  • Pier 7 pour Tsim Sha Tsui (pour traverser la baie !)

 

Les bus

Nombreux et pas chers, le réseau est très bien organisé. On paye à la montée au chauffeur, le prix est indiqué sur l’écran du terminal de paiement des cartes Octopus. On badge sa carte pour payer et le montant est déduit du solde de sa carte de transport, plutôt pratique. Si on paye en cash, il faut avoir l’appoint (pas de rendu de monnaie) et on glisse ses pièces et/ou billets dans un petit tiroir métallique  (les chauffeurs plutôt bourrus n’ont pas l’air très regardant sur le montant exact inséré dans la boîte !)

Le tramway

Le tramway de Hong Kong : un moyen de transport idéal pour découvrir les grandes artères de la ville et la traverser d’est en ouest. C’est par contre très lent. il faut monter à l’étage supérieur et si possible s’installer à l’avant afin de profiter du paysage !

On paye un prix unique (22 $) quelque soit la durée du trajet, on monte d’abord et on paye à la sortie (carte Octopus ou cash, pas de rendu de monnaie)

 

Les escalators

Une curiosité touristique en soit, pour rejoindre les quartiers élevés sur l’île de Hong Kong (les « mid-levels »), un réseau impressionnant d’escalators extérieurs (et couverts) a été mis en place permettant de prendre de la hauteur sans trop forcer, et c’est gratuit ! Seul petit hic, les escalators changent de sens en fonction de l’heure de la journée, le matin ils fonctionnent de haut en bas pour permettre aux habitants de rejoindre leur travail, et le soir c’est l’inverse !

La marche à pied

Quand on regarde la ville sur un plan ou encore la ligne d’horizon depuis Tsim Sha Tsui, on a l’impression d’une ville immense. Et pourtant on peut facilement s’y déplacer à pied. C’est d’ailleurs le moyen de transport idéal depuis Central pour rejoindre les principales attractions touristiques de la ville : le quartier de Lan Kwai Fong, les quais des ferries, le jardin botanique, le Peak Tram, etc…

Toujours avoir du liquide sur soi pour le paiement des bus et certains ferries qui n’acceptent pas d’autres moyens de paiement et ne rendent pas la monnaie. Si c’était à refaire, nous aurions souscrit dès notre arrivée la carte Octopus que tout le monde utilise ici. On la recharge et on paye sans contact à chaque utilisation du bus, ferry, etc.

Bars, cafés et restaurants

Hong Kong est un petit paradis pour qui veut s’essayer à la cuisine chinoise si variée.

Loin des clichés de nos traiteurs asiatiques parisiens, on peut goûter une variété de spécialités à tomber par terre !

Rien que pour sa gastronomie, la Chine vaut le voyage ! Et rien que pour ça, 10 jours à Hong Kong ça peut semble court !

Nous n’avons  pas pu faire le tour de toutes les spécialités mais nous avons rassemblé quelques bonnes expériences culinaires sur la page dédiée aux restaurants de Hong Kong.

Pas vraiment un critère de choix en ce qui concerne un voyage en Nouvelle Zélande, un pays pas spécialement réputée pour sa gastronomie.

On a quand même testé de chouettes adresses avec quelques belles surprises.

Le pourboire est optionnel comme en France et le service est compris dans le prix de l’addition. Tout le monde paye avec une carte bancaire, attention à demander un reçu car celui ci semble le plus souvent optionnel.

Pour tout savoir sur la gastronomie à Hong kong, consultez notre page spéciale dédiée !

Randonner à Hong Kong

Quand on pense à Hong Kong, on ne pense pas forcément aux randonnées et à la nature, et pourtant !

L’île de Hong Kong est entouré de plus 200 îles propices aux randonnées, ainsi que de plusieurs réserves naturelles notamment au nord du territoire.

Les randonnées sont plutôt faciles en général, ne pas s’attendre à des dénivelés de fou, on est pas dans les Alpes !

Les sentiers sont extrêmement bien balisés et entretenus, un peu trop même parfois, par exemple pratiquement tous les sentiers sont bétonnés ce qui ne nécessitent aucunes chaussures de randonnées particulières, une simple paire de baskets fera l’affaire !

Du coup, c’est accessible au plus grand nombre et le week-end, de nombreux hongkongais de tous âges se retrouvent en nombre sur les sentiers. On conseille d’ailleurs aux visiteurs de privilégier les randonnées en semaine pour être un peu plus tranquille. Cliquez ici pour accéder à notre page sur les randonnées à Hong Kong !

Trucs et astuces sur l’utilisation d’un GPS de randonnée sur notre page dédiée !

Idée de budget et exemples de prix (novembre 2019)

Le coût de la vie à Hong Kong est sensiblement identique à celui de la France, peut être un peu plus élevé en fonction du type de dépenses, mais il est clair que ce n’est pas un pays bon marché. Le seul poste qui peut tout faire exploser est celui du logement, les hôtels sont vraiment très chers, a moins de trouver une petite chambre dans une pension et d’accepter de s’éloigner du centre ou de l’île de Hong Kong.

Aucune difficulté pour retirer de l’argent dans les nombreux distributeurs, ni pour payer directement avec sa carte bancaire. Curieusement on paye pas mal en argent liquide à Hong Kong d’après ce que j’ai pu remarqué. Par exemple dès qu’on quitte la ville la ville et qu’on part randonner dans la brousse, les commerçants acceptent seulement les espèces (attention également aux bus et aux ferries qui n’acceptent que du liquide et ne rendent pas toujours la monnaie !)

Penser à souscrire une carte de paiement Revolut avant de partir. Cela permet de payer absolument tout sur place, y compris les tous petits paiements, et de n’avoir presque pas d’argent liquide sur soi. De plus aucun frais de change n’est appliqué par Revolut qui calcule au plus juste le taux de change en fonction de la devise utilisée. Il suffit simplement de recharger son compte Revolut en utilisant son téléphone portable, et de faire un virement en euros depuis son compte bancaire principal. Super pratique !

Quelques exemples de prix (novembre 2019, en dollar de Hong Kong)

  • 1 thé vert :  20 $
  • 1 coca cola : 15 $
  • 1 billet Aéroport – Centre-Ville en MTR (Metro) : 115 $
  • 1 nuit d’hôtel pour 2 sur Central : 710 $ (prix « crise 2019 »)
  • 1 pinte de bière : 55 $
  • 1 repas pour 2 personnes à Din Tai Fung : 50 $
  • 1 montée en téléphérique pour aller voir le grand Bouddha de Lantau : 160 $
  • 1 aller retour en Ferry pour Macao depuis Hong Kong : environ 400 $ (suivant les horaires de la journée)
  • 1 traversée magique avec Star Ferry de Central à Tsim Sha Tsui : 2 $ !


Laisser un commentaire