Landmannalaugar en mode loose


cloud3

Temps variable le matin (dominance nuage), pluie faibles l’après midi et soirée

Départ vers 8h30 de l’appart, direction le Landmannalaugar !

On s’arrête en route pour prendre quelques photos car la route qui mène au Landmannalaugar est peut être la plus belle route d’Islande. Nous avions déjà parcouru cette piste lors de notre précédent voyage mais cette fois ci le paysage est différent, c’est beaucoup plus vert !

iceland2010_1309_127
iceland2010_1309_128
iceland2010_1309_130
iceland2010_1309_131
iceland2010_1309_132

Nous poursuivons la piste et traversons quelques gués pas très impressionnant pour atteindre l’aire de campement vers midi.

iceland2010_1309_126

Le temps est variable, très peu de vent ce qui est une bonne nouvelle. On demande à la sympathique ranger si la randonnée que l’on vise est faisable, pas de problème nous dit-elle, « be cool ! ».

La randonnée que nous visons est la numéro 6 sur la carte. Une randonnée assez ambitieuse, en boucle au départ du camping, composée de crêtes principalement. Sur le retour, nous devrions emprunter une partie du tracé du trek mythique de Laugavegur.

landmannalaugar map

Nous voila donc parti avec nos sacs à dos pour 6 à 8 heures de marche, le GPS en poche avec l’itinéraire planifié.

iceland2010_1309_133
iceland2010_1309_134

Oui mais voilà, après deux heures de marche dans le canyon, on se rend compte qu’on s’est complètement trompé, on se voit plus les piquets bleu censé balisé notre randonnée, et on est obligé de rebrousser chemin, en fait on a raté dès le début le bon sentier, ce qui fait qu’il est à présent trop tard pour effectuer le parcours prévu.

J’ai suivi bêtement le tracé du GPS sur la carte sans faire attention au chemin que l’on empruntait, et on a fini par escalader une montagne au milieu de nulle part. Ca nous apprendra à ne pas se fier au GPS à l’avenir !

On fait une partie du sentier pendant environ 1 heure puis on rebrousse chemin car il se met à pleuvoir, et au loin ça a l’air bien méchant.

iceland2010_1309_135
iceland2010_1309_136

Il est environ 16h quand on retourne au campement, on monte la tente profitant d’une accalmie, puis on se dirige vers les bains naturels de Landmannalaugar, après quelques hésitations car il s’est remis à pleuvoir, on se baigne dans ce petit hot spot naturel, une bière à la main, c’est superbe, il y a une dame dans l’eau, nous deux, et c’est tout ! On barbote une bonne demi heure puis retour aux vestiaires, une serviette de bain sur le dos et les affaires à la main, rapido car il pleut et fait pas chaud !

On commence à réaliser que la nuit va pas être facile, il doit faire environ 2°c et c’est bien humide. On se fait la popote sur une table abritée, tout en consultant le tableau d’information du refuge, et là on prend connaissance d’une mise en garde sur le « Swimmer Itch », sorte de maladie de peau causée par des larves qui sont présentes dans les eaux chaudes du Landmannalaugar et peuvent se transmettre à l’homme avec des effets inconnus. On y apprend un peu tard que s’y baigner et à ses propres risques….super !

On rentre dans la tente vers 21h et c’est là que le calvaire commence, malgré nos sacs de couchage et la polaire sur le dos, il fait froid, bon c’est supportable mais c’est très limite, et c’est surtout très humide. La nuit sera difficile.

dodo

Camping primitif du Landamnnalaugar. Un vaste terrain de cailloux. Complètement sauvage, et à découvert, donc vent fort potentiel et pas d’endroit où s’abriter.


Laisser un commentaire