Kyoto – 3ème jour


cloud3

Ciel couvert mais pas de pluie !

On décide de visiter la partie sud est de Kyoto aux abords de Gion que nous rejoignons en bus. Entre le quartier Higashiyama et Sakyo, un itinéraire pédestre très chouette proposé par le Lonely Planet (page 342 de notre édition).

Nous commençons par le Kiyomitzu Dera : superbe temple en hauteur avec joli point de vue sur Kyoto. Beaucoup de scolaires viennent ici, et plus généralement pas mal de pèlerins. Aux alentours, de nombreuses boutiques pour touristes. A flanc de colline, le temple est cerné par  les arbres. On peut admirer deux pagodes assez petites, une fontaine, eau potable et sacrée.

Ce temple est étagé sur la colline, on peut voir les fondations en bois du temple principal, ce qui le rend particulièrement beau. C’est aussi un temple permettant de sortir du centre ville.

jap2008_0710_033 jap2008_0710_035 jap2008_0710_036

Nous poursuivons la ballade proposée par le Lonely Planet. De jolies rues, nombreuses échoppes, l’itinéraire semble assez suivi par les touristes. On arrive au 2eme temple, Kodai Ji, c’est dans ce temple qu’une gigantesque statue de la déesse Kannon a été érigée en hommage aux victimes de la seconde guerre mondiale. On nous donne un bâtonnet d’encens à planter devant le mémorial. La découverte de ce mémorial malgré l’impressionnante statue très contemporaine, est à mon sens, dispensable. Visite très encadré dans les jardins de ce temple.

jap2008_0710_037

jap2008_0710_032

Poursuite de la ballade, on arrive au parc Maruyama Koen, très animé car plein d’enfants. A proximité du parc, on visite le sanctuaire Yazaka Jinja, très beau sanctuaire, ressemblant dans sa disposition au sanctuaires visités le premier jour (vermillon). On accède à la porte principale du sanctuaire, superbe. Elle donne sur le trépidant quartier de Gion. Le constate entre la beauté, la solennité du sanctuaire et l’activité de la ville est assez saisissant. On sort du sanctuaire pour rejoindre le quartier de gion afin d’y acheter notre déjeuner. Nos trouvons un petit restaurant où nous achetons deux boites, l’une contenant des futomaki à l’omelette aux champignons et poissons et des roulés d’omelettes sucrées fourrées au riz et l’autre contenant un superbe panaché de suchi.

jap2008_0710_046

Après avoir bien pris le temps de nous reposer dans le parc, nous poursuivons la ballade Lonely pour rejoindre le temple Chion In.

Superbe temple, sa porte d’accès est colossale, d’après les guides, la plus importante du Japon. Nous montons un escalier abrupt pour rentrer dans le temple, les bâtiments sont à l’image de la porte, imposants. On assiste, timide, à un rituel dans l’un des temples de cet ensemble, un monsieur ayant participé à l’office nous demande d’où nous venons. Pour finir, on monte en haut du parc pour découvrir la plus grosse cloche du japon qui résonne le 31 décembre au soir.

jap2008_0710_047

jap2008_0710_048

Poursuite de la ballade, on passe à coté du Shoren In, que nous décidons de ne pas visiter (l’overdose de temples commence à se faire sentir). En revanche, les 2 énormes camphriers (en témoigne l’odeur de ces feuilles écrasées) sont d’une majesté à coupé le souffle. Sans doute parmi les plus beaux arbres observés.

jap2008_0710_049

La ballade Lonely se termine ici, en sortant du temple, avec la vision au loin d’un gigantesque Tori vermillon, le Heian Jingu.

A pied, nous rejoignons le début du Tetsugakuno ichi, en français le chemin de la philosophie (vers 15h). Nous marchons ainsi sur une allée bordée de maisons et de quelques échoppes et de jolis arbre. Le long d’un petit canal où l’on peut voir de grosses carpes. Cette ballade est tout à fait bucolique et fait un bien fou. C’est un moment de calme tout à fait ressourçant. Nous marchons ainsi environ 30 à 40 minutes pour rejoindre le prochain temple. Beaucoup de cerisiers sont présents le long de cette allée, et on se dit que cet endroit doit être très couru lors de la période de floraison des cerisiers au printemps. L’occasion de revenir lors d’un prochain séjour ? En fait, oui, bien sur nous ne le savions pas à cette époque, mais nous reviendrons exactement au même endroit 4 ans plus tard observer le Hanami.

jap2008_0710_051

jap2008_0710_052 jap2008_0710_053 jap2008_0710_054


Nous poursuivons notre « grande randonnée » pédestre pour atteindre le fameux Jinkaku Ji, soit le pavillon d’argent. Malheureusement, le dit pavillon est recouvert d’échafaudages,  les guides vantaient pourtant la beauté simple de ce pavillon se reflétant dans un lac. Cela dit, le voyage vaut le détour, le jardin est tout simplement somptueux, a l’entrée un joli jardin sec, et surtout aux alentours : pont de bois, plans d’eau, de la mousse partout et une superbe et petite bambouseraie, on est emballé !

jap2008_0710_055jap2008_0710_056
jap2008_0710_042 jap2008_0710_043

Nous retournons cette fois ci en bus dans le quartier animé de Gion, avec un couac au moment de payer le ticket de bus, nous n’avons que des billets de 1000Y pour payer et ceux ci ne sont pas acceptés…mieux vaut prévoir de la monnaie pour payer dans le bus.

Dans le quartier de Gion, nous nous arrêtons dans un Starbuck café, complètement crevé, afin de préparer la suite du voyage et de rédiger la suite du journal de bord. Cette pause fait un bien fou.

jap2008_0710_050

Le soir arrive et nous visitons le quartier de Gion et ses quelques rues piétonnes absolument charmantes, on y espère voir une Geisha ou une Maiko mais sans succès. On achète des confiseries dans une boutique que nous gouterons au retour à l’hôtel (bof bof), diner dans un resto rigolo plein de dessins grivois sur les murs, des mannequins en guise de voisins. Sorte de crêpes fourrées d’oeufs / crevettes et autres ingrédients mystérieux, endroit très sympa !

jap2008_0710_058 jap2008_0710_059 jap2008_0710_060 jap2008_0710_061 jap2008_0710_062 jap2008_0710_063

Cette journée était particulièrement éprouvante, beaucoup de marche, on finit la journée sur les rotules.

dodo

Palace Side Hotel – identique à la nuit précédente.


Laisser un commentaire