Longue route pour Mount Cook


cloud1

Temps variable, quelques nuages, ensoleillé dans l’ensemble, pas de pluie, environ 21°c (sauf le matin à Te Anau où les 8 petits degrés nous attendent au réveil)

Petit déjeuner à l’extérieur du van (on est des guerriers !) puis on ajuste nos plans de voyage pour les jours à venir.

On avait prévu de rejoindre Dunedin et de remonter la cote est pacifique en direction du Mount Cook sur un jour au deux, mais les dernières prévisions météo que nous consultons ce matin même ne sont guère optimistes pour l’ouest qui devrait commencer à sérieusement être arrosé à partir de mercredi, jour où nous avions prévu d’arriver au Mont Cook.

On est bien conscient que les prévisions sont plutôt aléatoires en Nouvelle Zélande, mais depuis notre arrivée celles-ci se sont avérées plutôt exactes, du coup on décide de changer radicalement nos plans.

Tant pis Dunedin et les Moreaki Boulders (en fait on s’en fiche un peu de ces étapes là) et direction Mount Cook depuis Te Anau.

Ça va nous faire pas mal de route, pour un départ vers 9h, le GPS prévoit une arrivée vers 14h soit cinq bonnes heures de route.

Un dernier passage à la station Caltex de Te Anau (on aurait dû prendre une carte de fidélité dans cette station essence !) et c’est parti pour une partie de la même route en sens inverse, jusqu’à Queenstown.

Arrêt express à Kingston (à l’extrémité sud du lac Wakatipu) au café du bord de la route pour emporter deux Americanos bouillants histoire de rester éveillé pour le reste de la route, Stargate Aragorn ne sachant toujours pas conduire sans assistance.

– Kingston Corner Cafe, Kingston – 4,5$ le café allongé à emporter.

On passe Queenstown, heureusement sans devoir rentrer dans le centre ville, puis on file jusque Omarama où on s’arrête déjeuner dans une cafet assez fréquentée.

  – Oasis Bar & Cafe, Omarama. 30$ pour un déjeuner de sandwiches pour 2.

On en profite pour refaire le plein, même si le réservoir affiche un peu plus de la moitié, on n’est jamais trop prudent.

Encore une bonne heure de route environ pour atteindre Mont Cook depuis Omarama, sans compter les arrêts photos car l’arrivée est juste sublime.

J’en profite pour faire voler mon drone quelques minutes, et quelques kilomètres plus tard, on tombe sur un aérodrome et une base d’hélicoptères, décidément, le drone c’est une très mauvaise idée sur la plupart des lieux touristiques de cette île, beaucoup trop de pièges à touristes volants !

Village de Mount Cook en vue !

Nous atteignons le camping du bout de la route, passé Mont Cook Village un peu avant 15h, et c’est déjà bien blindé sur le terrain qui ressemble plus à un rassemblement de camping cars qu’à un véritable terrain de camping sauvage

Mais la vue sur le glacier est imprenable, on ne va vraiment pas se plaindre

On trouve facilement une place à cette heure ci, puis on se rend compte que ce camping est top car tous les chemins de randonnée qui nous intéressent partent d’ici. Plus besoin de toucher au van !

Un sac à dos vite fait bien fait et nous voici parti pour une première randonnée de 3 heures, la Hooker Valley Track – très facile, quasiment plate, et énormément de monde, une véritable autoroute de randonneurs/touristes/curieux/poussettes (oui même des poussettes sur ce chemin de rando !)

C’est malgré l’affluence une randonnée à ne pas manquer, parce que l’arrivée sur le lac au pied du mont Cook est superbe !

Vraiment agréable, facile, idéale à faire comme nous l’avons fait en fin d’après midi, à combiner comme nous avec une longue journée de route par exemple.

Nous ne bougerons pas de notre emplacement de la soirée (les places sont chères et désormais le camping est archi complet), pour la première fois nous mangerons à l’intérieur du van à cause du vent, Aragorn est vraiment accueillant, et notre voisine québécoise en camping car grand luxe le trouvera même « cute » (mignon en français), c’est vrai qu’il en jette notre Stargate Aragorn 😊

Demain c’est grosse journée de marche prévue, on ne va pas se coucher trop tard.

Ça tombe bien, passé 21h, nuit noire et vraiment rien à faire dans ce camping bien calme malgré l’affluence.

Nuit agité, non à cause du bruit mais la pleine lune qui s’invite dans un ciel entièrement dégagé, on dirait un spot lumineux qui éclaire à travers les rideaux plutôt épais du van !

tente

Camping White Horse Hill, Mount Cook. Un vaste terrain au pied es montagnes, en plein nature. Pas de douches mais toilettes et cuisine commune (eau potable). Pas le grand luxe, mais emplacement au plus près des chemins de randonnée, on a vraiment beaucoup aimé cet endroit ! 23$ l’emplacement pour la nuit


Laisser un commentaire