A la conquête du Grand Canyon


hot
Chaude journée

Lever à 4h15 en fanfare : ça fait tout drôle…Nous prenons la navette de 5h du matin qui nous mène à South Kaibab Trail.

Il y a déjà du monde, beaucoup de randonneurs comme nous, mais c’est calme dans le bus, ça roupille encore !

Nous débutons la randonnée par nos propres moyens en suivant le petit groupe du bus, une vingtaine de personne environ, chacun avec la lampe torche sur le front car il fait encore bien nuit !

Le début de descente est dingue, on y voit pas grand chose, c’est vraiment fabuleux de démarrer une randonnée avant le lever du soleil, et c’est pour nous une grande première.

Petit à petit, les premiers rayons de soleil dévoilent les roches du Canyon, c’est un spectacle époustouflant, probablement le moment le plus marquant de notre voyage.

USA2009_1809_275
USA2009_1809_276
USA2009_1809_278
USA2009_1809_283

Les rayons ne tardent pas à réchauffer l’atmosphère et on se retrouve rapidement en t-shirt. Nous avons semé le groupe, le Canyon est à nous !

USA2009_1809_287
USA2009_1809_286
USA2009_1809_288
USA2009_1809_289
USA2009_1809_290
USA2009_1809_292
Le fleuve Colorado est en vue !
USA2009_1809_295
USA2009_1809_296
USA2009_1809_297

Nous arrivons en bas au Bright Angel Campground vers 9h30/10h. Nous n’en revenons pas, c’est passé si vite, on aurait pu entamer la remontée dans la foulée et regagner sur une journée notre point de départ. C’est d’ailleurs ce que font la majorité des randonneurs qui partent aussi tôt le matin.

USA2009_1809_301
USA2009_1809_300

Nous ne regrettons pas de nous installer au camping et de rester la journée complète au fond du canyon. Non loin du camping, un lodge avec chalets et restaurant pour les plus chanceux -et fortunés – car l’endroit est pris d’assaut. Nous allons quand même demander à la cantine -sans grand espoir- si nous pourrions prendre le repas du soir avec les pensionnaires de l’hôtel. Encore une fois, beaucoup de chance, nous mangerons ce soir au restaurant, il reste de la place !

Le reste de la journée sera très très farniente : les pieds dans le petit torrent du camping, repos et bronzage, quel endroit agréable !

USA2009_1809_303
USA2009_1809_305
USA2009_1809_306

Le dîner démarre à 17h pétante au New York Steak Diner de Phantom Ranch. Tant pis pour les retardataires, c’est extrêmement bien organisé, il y a plusieurs services et il faut respecter les règles draconiennes !

Tout ce petit monde attend à l’extérieur, et quelques minutes avant l ‘heure, une hôtesse se pointe avec un carnet d’appel et donne des instructions très précise sur le déroulement du repas, et place les gens sur de grandes tables communes. C’est aussi ça l’Amérique, une organisation minutieuse quasi militaire à laquelle tout le monde se prête volontiers, c’est carré !

Le repas est très copieux et très bon : de grands saladiers qui passent de main en main, dans la convivialité. Nous sommes entourés d’américains et de canadiens d’un certain age, dont une famille complète, des enfants au grand père qui ne tardent pas à nous poser la question habituelle : « where are you from ? ». Bref, on sympathise, on échange sur nos expériences de voyage, les gens adorent Paris comme d’habitude, sauf un anglais qui partage notre table et qui trouve que le métro parisien, ça pue. Con d’anglais.

Le repas se termine à 18h précise, c’était super, on serait bien resté plus longtemps à papoter avec tous ces gens. Que les américains sont sympathiques, toujours prêts à entamer la conversation, et plein de bonne humeur !

Nous retournons à notre tente, une petite partie de dés, et incroyable mais vrai, dodo à 19h30 !

Fantastique journée !

dodo

Camping Phantom Ranch – camping primitif situé au fond du Grand Canyon. Réservation (et permis) obligatoire. Emplacements limités, au bord d’une petite rivière. Agréable. Possibilité de dîner dans le lodge adjacent.


Laisser un commentaire