San Francisco : Mission, Baker’s Beach et Golden Gate


sun
Belle journée

Lever très matinal de nouveau, petit déjeuner vers 7h toujours aussi copieux et en compagnie de nos nouveaux amis français, on échange nos adresses et nos bons plans. Le guide qui accompagne ce petit groupe nous conseille d’aller visiter les Fisher Towers quand nous serons en Utah. Nous notons précieusement ce conseil que nous ne regretterons pas d’avoir suivi.

Nous partons à pied pour le quartier de Mission Street afin d’y découvrir les nombreuses fresques qui décorent les murs du quartier. C’est vraiment chouette, mais un peu loin quand même pour y aller à pied, surtout quand ils faut revenir vers le centre ville. On aura du prendre un bus. Le quartier de Mission Street est clairement un quartier populaire mais pas dangereux, du moins en journée.

Une page spéciale dans la section exploration est dédiée au quartier de Mission et ses nombreuses fresques murales.

USA2009_0709_44
USA2009_0709_22
USA2009_0709_23
USA2009_0709_24
USA2009_0709_25
USA2009_0709_28
La collection de photos sur les fresques murales est visible sur la page dédiée du blog, rubrique exploration.

Nous rejoignons Union Square vers midi et en profitons pour faire quelques boutiques, cette fois ci moins typique que celles de Haight Asbury : Abercrombie & Fitch, Gap, Starbucks. On commence –déjà ! – à en avoir un peu plein les pattes, du coup on se renseigne pour faire la visite de la ville dans un bus à impériale découvert, mais finalement le coût et l’intérêt réel nous en dissuadera. Cela semble cependant être une bonne alternative pour les personnes restant très peu de temps à San Francisco.

On décide donc de rentrer à l’hôtel à pied qui n’est pas très loin pour y faire pourquoi pas une petite sieste. En chemin, nous sommes frappés par la pauvreté qui s’étale dans la rue : des gens dorment à même sur les trottoirs, des petits groupes se forment devant des immeubles qui semblent accueillir des pendants de l’armée du salut, on sent vraiment que les laissés pour compte sont légions dans cette ville.

Arrivée à l’hotel vers 13h et le ventre qui gargouille, on se jette sur le restaurant Crepes à deux pas de l’hôtel. Plats copieux et assez bons pour un prix raisonnable. De retour dans notre chambre, c’est typique, nous ne sommes plus fatigués, du coup on décide de partir pour le secteur du Golden Gate et d’aller faire un tour à la plage par la même occasion, mais en économisant nos jambes cette fois ci ! On prend le bus devant l’hotel de ville et une grosse demi heure après, on arrive devant le pont du Golden Gate. On a beau l’avoir déjà vu dans notre précédent voyage, sans compter les innombrables photos et séquences de film qu’on a pu voir à la télé, on est toujours bluffé devant la beauté et le gigantisme de ce pont !

On décide de garder la visite pour la fin d’après midi et le coucher du soleil et hop ! direction la plage, Baker’s beach, non loin du Golden Gate. On y accède à partir du Visitor’s center, en prenant sur la gauche un sentier balisé et agréable. La plage est assez peu fréquentée, probablement à cause du vent, il faut dire qu’il ne fait pas assez chaud pour se mettre en maillot, et la température de l’eau, n’en parlons même pas ! Sans compter que la plage se trouve non loin de l’entrée de la baie de San Francisco, battue par les courants violents, et la baignade est fortement déconseillée.

USA2009_0709_46
USA2009_0709_47
USA2009_0709_48

Après une petite sieste bien agréable, on repart à l’assaut du Golden Gate, car il commence à faire vraiment frais. Intrépides que nous sommes, on décide de le traverser en pied. Il y a un large trottoir spécialement aménagé pour les piétons et les cyclistes, assez fréquenté. La traversée est gratuite, mais mieux vaut le savoir, une fois arrivée de l’autre coté, il faut bien évidemment revenir avec ses jambes. Ca parait bien sûr évident, mais après une journée bien remplie, ça fait pas mal de kilomètres dans les jambes…. A mon avis il est préférable d’avoir un véhicule, de traverser le pont et d’admirer la vue à partir du point aménagé. Le seul inconvénient dans ce dernier cas, c’est qu’il faudra s’acquitter d’un péage au retour à San Francisco.

USA2009_0709_49
USA2009_0709_50

De retour au Visitor’s Center, on prend le bus pour retrouver nos quartiers, l’ennui c’est qu’on fait pas vraiment attention à la direction que l’on prend et on se retrouve complètement perdu à l’est de San Francisco….Obligation de changer de bus, on rentre finalement en métro jusqu’à l’hôtel. Pour changer nos bonnes habitudes, retour au Bagdad Café pour avaler un big burger, ils sont tellement bons !

Pour terminer la journée en beauté, en route pour quelques bières dans un bar du quartier, l’ennui c’est qu’on a laissé nos « IDs » à l’hôtel, donc on est sans papier d’identité sur nous – de vrais touristes ! – et qui dit pas d’ID, dit impossible de rentrer dans un bar à San Francisco, il faut toujours montrer une pièce d’identité au videur, sinon peine perdu pour espérer entrer. Tant pis pour les bières donc, on retourne à l’hôtel vers 22 heures et dodo !

dodo

HAYES VALLEY INN – IDENTIQUE À LA NUIT PRÉCÉDENTE


Laisser un commentaire