De San Francisco à Yosemite


sun

Chaude journée

Petit déjeuner rapide vers 7h30, puis en route à pied pour l’agence de location Budget afin d’y récupérer notre voiture – enfin !

On avait loué ce qu’il y avait de moins cher sur ebookers et on se retrouve avec une jolie Ford Focus largement plus grande que ce qu’on avait espéré. La voiture est récente et en bon état.

Compacte Ford Focus – location du 8 au 25 septembre – 335€

Direction l’hôtel pour y récupérer nos bagages et faire le check-out vers 10h. On décide ensuite de faire une halte ravitaillement au supermarché Safeway de Castro.

On trouve de tout dans ces supermarchés américains, des rayons sauce à n’en plus finir, des surgelés en pagaille, des boissons gazeuses à tout va…. Ce qui change de la France, un service bien meilleur, un caissier pour compter et un autre pour emballer les affaires dans les sacs papier, le client n’a rien à faire, c’est vraiment appréciable !

Ne pas attendre d’arriver dans le parc de Yosemite pour faire son ravitaillement alimentaire, tout est y nettement plus cher que dans un supermarché traditionnel.

Une fois le coffre plein, en route pour Yosemite ! On quitte la ville aux alentours de 11 heures guidés par notre fidèle Martine – le GPS TomTom – qui semble un peu perdue aux milieux des autoroutes californiennes. L’ennui c’est qu’en se fiant aveuglément aux GPS, on ne sait même plus où on doit aller, la direction, le numéro de routes, etc… bref il vaut mieux étudier les cartes routières et savoir où on veut arriver exactement, pour éviter pas mal de demi-tours au volant…

On a prévu environ 4 heures de routes en comptant large, et bien il en faudra 2 de plus ! Pas la faute à Martine non, mais aux incendies qui ont rendus impraticables un petit de bout de route menant au parc (environ 30 kms). Le problème, c’est que pour accéder à une autre entrée, il nous faudra parcourir environ 200 kms supplémentaires, une sacré boucle, et un sacré manque de veine. On apprendra plus tard que ce petit bout de route sera ré ouvert à la circulation quelques heures plus tard…

On arrive à l’entrée du parc vers 17 heures. C’est très bien organisé, il y a des petites guérites avec des rangers à l’intérieur qui font payer le droit d’entrée, donne un plan et des renseignements sur le parc. On en profite pour acheter le pass des parcs nationaux (80$) qui permet d’accéder pendant un an à la totalité des parcs nationaux américains. Ce pass est nominatif est ne peut pas être cédé. Cela vaut largement le coup et l’argent permet de continuer à entretenir les parcs et les infrastructures d’accueil des visiteurs, et quand on voit leur qualité, on se dit que ce pass est vraiment donné.

Acheter le pass annuel des parcs nationaux pour 80$ en vente dans tous les parcs et très vite rentabilisé.
2015-Annual-Pass_Front_200widthforweb

Arrivé à notre camping, on se dit qu’on a bien fait de réserver car tout est complet. On peux réserver facilement et bien à l’avance sur Internet et en plus choisir son emplacement en cliquant sur ce lien.

Dés l’entrée du camping, on est mis en condition, une photo d’un ours en train de ravager une portière de voiture et un panneau qui nous indique le nombre d’incidents dus aux ours depuis le début de l’année : 332, rien que ça !

USA2009_1009_86
USA2009_1009_87

On repère facilement notre emplacement, et on s’installe rapidement. On redécouvre les joies du camping aux états unis, avec des emplacements propres, bien délimités et surtout IMMENSES….Chaque emplacement possède une grande place de parking, un espace délimité pour faire du feu, et surtout une table en bois et des bancs, ce qui évite de se trimballer tout le matériel et permet de voyager plus léger…et petite spécificité des campings de Yosemite, de grands casiers en acier afin d’y stocker tous les produits alimentaires et cosmétiques, bref tout ce qui pourrait attirer les ours, je vous dit comme c’est rassurant la première fois qu’on voit ça !

USA2009_1009_82
USA2009_1009_83
USA2009_1009_84

Une fois la tente montée, on se dépêche d’aller aux loges du Grand Canyon selon les conseils du Lonely Planet afin de réserver les billets de bus pour le lendemain matin qui nous permettrons de monter jusqu’au Glacier Point et de redescendre à pied. On a de la chance, il ne restait que quelques places pour le premier départ de 8h30, c’est évidemment le plus intéressant pour les randonneurs et les lèves tôt comme nous !

USA2009_0809_53

Comme il reste une bonne heure à tuer avant le couché du soleil, on décide d’aller faire une courte rando vers les Lower Yosemite Waterfalls  au bas de la vallée. Contrairement à notre premier périple en 2005, les chutes sont complètement asséchées cette fois ci, donc c’est plutôt décevant et d’ailleurs désert à cette heure de la journée. Qu’importe, cela permet de se dégourdir un peu les jambes après cette longue journée de voiture.

USA2009_0809_55
USA2009_0809_57

Retour au camping en début de soirée après un passage obligatoire au superstore de Yosemite, popote au réchaud et dodo relativement tôt.

dodo

UPPER PINE CAMPGROUND – YOSEMITE. Superbe camping, malgré le danger potentiel des ours, l’un de nos préférés en tout cas.


Laisser un commentaire