Randonnées à Yosemite


sun
Beau temps, ensoleillé

Lever difficile, la première nuit du camping est toujours difficile à encaisser. Les sanitaires du camping sont très sommaires, pas de douches, juste un coin lavabo et des toilettes, ça n’aide pas à se réveiller dans de supers conditions !

On prend un rapide petit déj et direction le Gran Canyon Village en voiture afin de prendre le bus.

Comme à l’accoutumée aux états unis, tout est super bien organisé et le bus est à l’heure. Ce que nous ne savions pas en réservant ce bus, c’est que plusieurs arrêts de point de vue était prévu avant d’arriver au Glacier Point. Au début, on se dit qu’on va perdre du temps mais finalement ça vaut le coup, et le chauffeur ranger est très bavard et nous raconte des tas de trucs sur l’histoire du parc.

Lors du premier arrêt, on s’arrête au bord d’une prairie afin de prendre du recul pour admirer El Capitan, et c’est là qu’à notre plus grande surprise, nous distinguons sur la paroi immense de toutes petites formes, qui sont en fait des malades de l’escalade, je dis bien des malades, car ils faut vraiment être givrés pour escalader cette paroi, enfin, chacun son truc !

USA2009_0909_58
USA2009_0909_59
On distingue un grimpeur (rouge) au centre de l’image à droite de la cime du sapin

La route se poursuit jusqu’au sommet – le Glacier Point – que nous atteignons vers 10h30, soit environ 2h30 de trajet en comptant l’arrêt d’El Capitan. D’après le ranger, c’est normalement plus rapide car en ce moment des travaux de terrassement importants sont en cours d’exécution sur la route de Glacier Point. On admire la vue que l’on connait déjà, toujours aussi saisissante, mais on ne traîne pas, on est venu pour la GRANDE randonnée !

On prend le sentier de randonnée qui descend assez rapidement en suivant la vallée, c’est superbe ! Le sentier est très facile, large et bien entretenu et le dénivelé ne présente pas de difficultés particulières. Vers 12/13h, on profite d’un joli point de vue pour faire la pause déjeuner. Qu’il est bon de se retrouver dans la nature, depuis le temps qu’on en rêvait !

USA2009_0909_61
USA2009_0909_63
USA2009_0909_64
USA2009_0909_65

Après un arrêt d’une demi heure environ, on repart le ventre plein, et c’est un plus difficile car il faut remonter l’autre coté du versant. C’est quand même faisable, faut juste monter à son rythme, et ça ne monte pas très longtemps non plus. Après, c’est plat pendant un bon moment, puis on arrive à une série de cascades superposées qu’i faut descendre afin de rejoindre la vallée. C’est toujours aussi beau, mais très fréquenté, surtout au fur et à mesure que l’on se rapproche de la fin de la randonnée, c’est un vrai boulevard. Beaucoup de personnes empruntent en effet le chemin en sens inverse afin d’aller voir la première cascade, chemin que nous avions fait lors de notre premier périple.

USA2009_0909_66
USA2009_0909_67
USA2009_0909_72
USA2009_0909_73
USA2009_0909_74
USA2009_0909_75

On arrive en bas vers 17h, sans avoir traîné, mis à part la pause déjeuner et peut être quelques poses de 10 minutes ici et là, donc ça fait quand même une journée bien remplie, et les rotules nous le font sentir. La rando ne présente pas de difficultés particulières car on descend pratiquement tout le temps, mais le fait de descendre n’est pas non plus de tout repos pour les articulations…

Le gros avantage du camping que nous avons choisi, c’est qu’il au pied de l’arrivée du chemin de randonnée, et ça c’est plutôt appréciable.
Il nous reste quand même à aller récupérer la voiture qu’on a laissé garer le matin même près des lodges, on prend donc la navette gratuite qui fait le tour des principaux sites. Une fois la caisse récupérée, l’appel de la douche se fait sentir, on  finit par trouver les sanitaires qui ne sont pas sur le terrain de camping même mais dans un autre complexe mitoyen. C’est un vrai village, il y a des magasins, des bungalows, une pizzeria, et ça grouille de monde ! Les douches sont payantes mais nickels et les serviettes de bains sont fournies.

Hier c’était l’anniversaire d’Erwan et on était vraiment trop crevé pour le fêter, alors ce soir on décide de mettre les petits plats dans les grands, avec un dîner de festin au camping, avec s’il vous plaît du Budweiser, champagne américain, cup noodles et de bon gros muffins en dessert ! Alors qu’on s’apprêtait à trinquer, on reçoit une violente colonne de lumière dans le visage, une voiture vient de s’arrêter près de notre emplacement et une torche s’avance vers nous, ça sent les rangers ça….

USA2009_0909_80

Une petite dame s’approche de nous, et nous montre notre casier à nourriture ouvert, en nous demandant gentiment de toujours bien veiller à ce qu’il reste fermé, ne serait que pour quelques minutes. Evidemment c’est à cause des ours, je sais pas si c’est pour nous faire flipper, mais elle nous dit qu’il y a de grandes chances que les ours descendent la nuit, et d’autant plus que notre emplacement est situé très proche de la bordure du parc…. Super, le genre d’information qui vous aide à bien fermer l’oeil…

On termine rapidement le diner, on ferme bien notre casier, et hop, au dodo !

USA2009_0909_81

dodo

UPPER PINE CAMPGROUND – YOSEMITE – identique à la nuit précédente


Laisser un commentaire