Music and the Spoken Word


hot
Grand beau temps, chaud

Lever vers 7h00, petit déjeuner au motel, puis en route vers le centre de conférence mormon pour assister à l’enregistrement de l’émission Music and the Spoken Word – www.musicandthespokenword.com

Nous nous garons sur un parking sommaire près du centre de conférence où un système rudimentaire de paiement nous attend. Il s’agit d’un vieux panneau métallique rouillé où chaque place de parking est matérialisée par une petite fente où il faut introduire quelques dollars pour payer son emplacement. C’est complètement archaïque et pas vraiment facile de glisser ses billets, qui en plus dépassent, mais tout le monde se prête au jeu dans la bonne humeur, et personne ne resquille, même si aucun contrôle n’a lieu. Pas de doute, nous sommes bien arrivés aux Etats Unis !

Nous arrivons dans la salle qui commence à se remplir.

Ca ne sera pas plein, mais pas loin quand même
Ca ne sera pas plein, mais pas loin quand même

On s’installe confortablement dans nos fauteuils, puis on assiste aux répétitions et à l’enregistrement. Les gens sont très apprêtés, endimanchés. Tout le monde a l’air extrêmement sympathique, un peu trop même. La chorale est belle, orchestre symphonique, décor grandiose, plaquettes de luxe remise gracieusement à chaque participant. C’est une drôle d’atmosphère, ça fait un peu « Bambi », les images projetées pendant le concert sont d’une stupéfiante mièvrerie !

L'orchestre répète
L’orchestre répète

Toutefois, le spectacle est de qualité et la chorale est impressionnante, tout est réglé au millimètre près.

L'impeccable chorale,
L’impeccable chorale, les dames en bleu, les hommes en noir, et on mélange pas !

Une fois le concert terminé, nous n’avons plus trop envie de nous attarder dans cette drôle d’ambiance. Nous retrouverons sur le parvis les soeurs rencontrées la veille au milieu de beaucoup d’autres. Chacune ayant une nationalité différente, s’exprime tour à tour dans sa propre langue au micro afin de proposer ses services de guide du quartier mormon aux visiteurs intéressés.

Nous quittons la ville dans notre jeep mais nous arrêtons juste avant pour déjeuner au Wendy’s du coin puis faire quelques emplettes dans un magasin REI, l’un de mes magasins préférés aux États-Unis, un peu l’équivalent de nos décathlons en France mais avec beaucoup plus de choix et des « vrais » vendeurs qui connaissent leur métier. Nous en profitons pour compléter notre équipement de camping.

Nous prenons ensuite la route en direction du  parc Grand Teton à environ 5h de route. La route est belle mais un peu monotone par moment. Pas d’animaux en vue pour le moment. On arrive à Jackson Hole qui est la ville la plus proche du parc, une station de ski à la mode en plein hiver et bien agréable en été. Hole veut dire trou en anglais, est ce que cette ville en est un ?

Jackson Hole, HIIIIIIIIIIIIIIIIIIII HAAAAAA
Jackson Hole et ses cowboys, HIII HAAAAA !

Nous passons la nuit au « Cowboy Village resort », très cosy. Le bungalow est très confortable et bien équipé. Dîner en ville à Jackson au Silver Dollar Grill, Wort Hotel. Un diner tout simplement excellent, supers serveurs, viandes excellentes et grand choix de vins, on est ravis !

La ville collectionne les cornes
Jackson Hole, une ville de cocus, qui collectionne les cornes

Retour dodo au bungalow.

P1000315
Super bungalow
Super bungalow
très cosy à l'intérieur
très cosy à l’intérieur

dodo

Cowboy Village Resort, super complexe de bungalows dans la nature à deux pas de la ville, réservation conseillée car rapidement complet.


Laisser un commentaire