La Crête coté pratique


Suite à notre semaine sur l’île de Crête en septembre 2018, voici quelques conseils et retour d’expérience pour les futurs visiteurs désireux de découvrir cette île grecque en plein milieu de la Méditerranée.

 Quelle compagnie aérienne ?

De nombreux vols et compagnies aérienne propose des vols pour la Crète.

Il faut savoir qu’il existe deux aéroports principaux, Heraklion et La Canée.

Comme d’habitude, on peut comparer les prix sur des sites spécialisés tels que skyscanner.com

Nous avons choisi d’utiliser la compagnie aérienne régulière grecque Aegean.

Les prix sont compétitifs, les vols sont directs depuis Paris, et chose rare, un repas complet est offert à bord.

Les horaires de vols sont également commodes, avec un départ de Paris à 12h et un retour depuis Heraklion à 14h30.

Les bagages en soute sont payant mais le prix reste raisonnable. Le service est bon est impeccable, les vols sont ponctuels, et l’enregistrement aussi bien à Paris car car Heraklion se fait très rapidement sans difficulté.

Le seul souci pour les parisiens c’est que les vols décolle de Roissy, pas Aussi pratique qu’Orly.

Toujours essayer de réserver son vol deux mois à l’avance, car les prix ont tendance à augmenter au fur et à mesure que la date de voyage se rapproche.

A contrario, réserver son vol trop tôt ne permet pas d’obtenir le meilleur prix.

Vols direct Paris Héraklion – Aegean. Classe Eco. 416€ pour 2 voyageurs (dont 60€ pour 1 bagage en soute). Horaires aller : 12h05-16h30. Horaires retour : 14h20-17h00

 Location de voiture et conduite en Crête

Louer une voiture ne présente aucune difficulté, là encore, il est préférable de louer à l’avance avant d’arriver dans le pays pour obtenir les meilleurs prix.

Des sites comparatifs comme holidaysauto permettent de se faire une idée sur les prix de location.

Par contre, il est toujours préférable de louer son véhicule directement chez le loueur, les prix étant en général strictement identique.

Pour la Crète, nous avons choisi Alamo. Pas forcément le loueur le plus populaire, mais le service et sans histoire. Le comptoir et si tu es directement dans l’aéroport juste après la récupération des bagages.

Les agents sont efficaces et les formalités rapides.

Les véhicules sont en bon état, faiblement kilométrés.

À titre indicatif, nous avons payé environ 15 € par jour pour la location d’une petite voiture de tourisme (Suzuki Celerio)

Par contre, la mauvaise surprise vient du prix de l’essence, environ 1,70€ le litre de sans plomb en septembre 2018

La conduite en Crète ne présente pas de difficultés particulières. Attention toutefois à l’état général des routes, le bitume étant très inégal et la signalisation pas toujours parfait.

Se déplacer sur l’île prends un certain temps, pas mal de circulation et très peu d’autoroute, si bien que les temps de parcours sont souvent optimiste.

Il est important de prendre en compte ce paramètre au moment d’établir sa feuille de route pour son voyage en Crète.

À titre d’exemple, sur une semaine complète, nous n’avons vu qu’une petite partie de l’ouest de Lille.

Vouloir tout visiter ou faire le tour de l’île en une semaine nous paraît totalement déraisonnable.

Une pratique locale consiste à se pousser sur la voie d’arrêt d’urgence pour laisser passer les véhicules précédents voulant doubler. Il ne faut pas hésiter à se déporter sur la droite pour les laissez-passer.

Cette technique, quoiqu’un peu exotique et qui peut sembler dangereuse à certains, permet de doubler très facilement les véhicules lents, les camions, même si d’autres véhicules arrivent à contre sens.

Le seul vrai problème pour qui aime rouler vite et le nombre important de véhicules de location et de touristes qui se traîne sur les routes.

Stationner en ville ne pose pas de difficultés particulières, les crétois en tout cas semble se garer un peu n’importe où.

Il est recommandé dans les guides de ne pas laisser d’objets de valeurs dans les voitures, mais nous n’avons rencontré aucune insécurité particulière sur Lille, c’est d’ailleurs bien agréable d’avoir le sentiment D’être en sécurité quelque soit l’endroit où l’on se trouve.

Location d’une petite voiture (Suzuki Celerio) – du 22 au 30 septembre 2018, soit 9 jours  : environ 160€ soit 15€ par jour (carbutant non inclus), véhicule fourni avec le plein, à rendre avec le plein. Agence Alamo / Enterprise de l’aéroport.

 

 Où se loger ?

Là encore, pas de difficultés pour trouver un logement du moins hors saison fin septembre.

Cependant, nous avons été surpris du nombre de touristes en cette période considérée comme étant presque du hors saison.

En effet, les bars et restaurants étaient souvent pleins, et les meilleurs hôtels cités dans les guides tous complets en cas de réservation à la dernière minute.

Il est possible de préparer ses réservations à l’avance avec des sites tels que Booking.com où un large choix de logements est à disposition.

Peu ou pas de camping par contre sur l’île, comme dans le reste de la Grèce en général, du moins dans les Cyclades à notre connaissance.

Pour une chambre dans un hôtel où maison d’hôtes pour deux personnes, confort simple mais propre, il faut compter environ 50 € la nuit à cette période de l’année.

On peut trouver moins cher en sortant des sentiers battus et des lieux touristiques mais aussi beaucoup trop cher si l’on veut choisir un hôtel de charme.

Le petit déjeuner est rarement compris dans le prix de la nuit. Le supplément revient à environ 8€ par personne (maximum) pour une qualité aléatoire.

Préférez la réservation et le paiement en direct avec l’hôtelier quand on a pas réservé à l’avance, on obtient ainsi un prix légèrement inférieur à ceux pratiqués par booking.com, l’hotelier n’ayant pas à payer de commission.

Pour les randonneurs, privilégier la partie sud ouest de l’île. La carte du guide Rother ne s’y trompe pas et on voit tout de suite où sont concentrées les randonnées les plus nombreuses de l’île.

Pour les budgets serrés, essayez de s’éloigner des principales villes et attractions touristiques et les prix peuvent franchement baisser hors saison, on peut trouver une chambre correcte pour 2 personnes pour 35€ la nuit, mais cela suppose d’être motorisé.

Sinon compter en moyenne 50€ la nuit pour une chambre correcte pour 2 personnes (fin septembre, hors saison) sans réservation préalable

  Bars, tavernes et restaurants

L’un des avantages majeurs de voyager en Crète, c’est de profiter de sa gastronomie légendaire.

Les plats proposés sont en général assez simple, mais on peut être que rarement déçu de la qualité des restaurants.

Le service par contre est parfois assez froid quelconque, Mais c’est probablement la rançon du grand nombre de touristes présent sur l’île.

On peut trouver des restaurants bien moins chers que ceux des sites touristiques en s’éloignant  un peu et en mangeant dans des villages.

Dans la plupart des restaurants, un petit dessert ou une note sucrée est offerte au moment de payer ainsi qu’un verre de raki.

Le service est parfois un peu long, mais rien de très dérangeant.

Il est d’usage de toujours laisser un peu de monnaie, un pourboire , et ceci est d’autant plus justifiée qu’un geste est toujours offert au moment de payer.

Pour tout savoir sur la gastronomie de la Grèce et en particulier de la Crête, consultez notre page spéciale dédiée !

Pour les bonnes adresses Crête, cliquez ici !

Comment randonner ?

Les randonnées de tout niveau ne manquent pas en Crète !

Un guide incontournable selon nous, c’est le Rother !

Un grand nombre de randonnées y sont proposées, classées par région et niveau. Les traces GPS au format GPX sont également téléchargeables gratuitement après avoir acheté le guide, ce qui permet d’utiliser son GPS de randonnée pour se repérer pendant les marches !

Trucs et astuces sur l’utilisation d’un GPS de randonnée sur notre page dédiée !

L’une des randonnées vedettes de Crète est la descente des gorges de Samaria. Consultez notre page dédié à cette randonnée où nous donnons quelques tuyaux pour marcher tout seul sans la foule !

Le secteur sud de l’île (Agia Roumeli / Loutro / Chora Sfakion) est le seul que nous avons vraiment exploré lors de notre semaine en Crète et il nous semble vraiment idéal pour un séjour dédié à la randonnée : pas beaucoup de monde, de superbes paysages, la mer et la plage toujours présente et des randonnées de tout niveau.

Gratuité des visites et monuments le dernier week-end de septembre (European Heritage Days)

Un bon plan à retenir, le dernier week-end de Septembre en Grèce, ce sont les Journée du Patrimoine Européen, ce qui signifie que des sites comme le musée archéologique d’Heraklion ou encore le palais de Knossos (normalement 15€ l’entrée de chaque site par personne) sont entièrement gratuit. De quoi réaliser quelques belles économies, cela vaut le coup d’arranger les visites en fonction du calendrier. Les musées et sites archéologiques sont également gratuits le 6 mars, 18 avril, 18 mai, 28 octobre et chaque premier dimanche du mois entre le 1er novembre et 31 mars.

 

Idée de budget et exemple de prix (septembre 2018)

Le coût de la vie en Crête est généralement inférieur à celui de la France.

Cependant certains postes de dépense peuvent faire assez mal comme le prix de l’essence par exemple.

Un conseil, toujours avoir des espèces sur soi. Certains commerçants ou hôteliers rechignent à accepter la carte bancaire, et préfèrent largement les paiement en espèces. En insistant un peu, il est toutefois souvent possible de payer par carte, mais on sent bien que ce n’est pas usage courant concrète.

Se pose alors le problème de retirer des espèces de partir avec beaucoup de liquide depuis la France ce qui n’est pas forcément une bonne idée, en cas de perte ou de vol de son portefeuille.

Trouver un distributeur en Crète n’est pas toujours facile, notamment à la campagne dans les petites villes.

Le plus souvent un distributeur fait office de dépannage dans une épicerie ou un kiosque mais il faut savoir que des frais s’applique à chaque retrait.

Nous nous sommes retrouvés plusieurs fois à court de liquide et devons retirer de l’argent dans les distributeurs facturant trois euros le retrait en plus des frais éventuels facturé par la banque.

Attention aux frais de retrait dans les distributeurs de billet en Crête, parfois 3€ quelque soit le montant retiré !

Nous ne savons pas si c’est frais sont récurrents en Grèce ou si en utilisant les guichets automatiques des grandes banques, il est possible de n’avoir aucun frais.

Budget pour 2 personnes pour une semaine sans se priver

(voyage organisé par nos soins sans intermédiaire)

Environ 1 800€ tout compris, dont 450€ de billets d’avions, 500€ de frais d’hôtels (et petits déjeuners), 400€ de restaurants, 350€ de voiture (location, essence, taxi) 80€ de boissons (vive l’Ouzo !)

Quelques exemples de prix

  • 1 billet d’avion aller/retour Paris Heraklion : environ 200€ par personne (acheté quelques mois à l’avance) – 1 bagage en soute revient à 60€ A/R
  • 1 location de voiture : environ 15€ par jour en passant directement par un grand groupe (Alamo / Enterprise) réservé obligatoirement depuis la France avant le départ.
  • 1 litre d’essence sans plomb : environ 1,70€ – probablement l’un des endroits les plus chers d’Europe !
  • 1 paquet de cigarettes : environ 4,60€ pour 20 blondes américaines.
  • 1 grande bière en terrasse (50 cl pression ou bouteille) : entre 4 et 6€
  • 1 verre d’Ouzo à l’apéritif : 3€
  • 1 nuit pour 2 personnes en hôtel (catégorie moyenne) : environ 50€
  • 1 entrée typique (Mezze) au restaurant : environ 5€ (on peut manger à sa faim en partageant 3/4 mezzes pour 2 personnes)
  • 1 repas d’assortiments de Mezze pour 2 personnes, avec boissons (taverne) : entre 20 et 30€ selon les accompagnements

 

 Si c’était à refaire….

Qu’aurions nous fait de différent avec un peu de recul après notre semaine passée dans l’ouest de la Crête :

  • Ne pas réserver ses hébergements à l’avance pour garder un maximum de souplesse et pouvoir adapter sa semaine au pied levé
  •  Bien étudier ses déplacements en voiture pour optimiser les trajets et éviter certains aller-retour inutile – les déplacements prennent pas mal de temps à cause d’un réseau routier lent.
  •  Ne pas vouloir tout voir / tout faire quand le temps est compté, à moins de vouloir passer plusieurs heures par jour en voiture. Mieux vaut se cantonner à un seul secteur.
  • Nous avons adoré la région Agia Roumeli/Loutro/Chora Sfakion : villages, plages, paysages et surtout les multiples randonnées à la journée.
  • Mis à part son superbe musée archéologique, rien de bien intéressant à faire à Heraklion selon nous.
  • La Canée et Rethymnon sont deux petites villes sympa mais ultra touristique, tout dépend des goûts de chacun mais nous avons trouvé que cela manquait d’authenticité. A visiter donc mais sans s’attarder.
  • Ne pas hésitez à s’arrêter dans des villages un peu paumés hors circuit touristique : une petite place ombragée avec quelques cafés et tavernes, des prix imbattables pour un bon repas et un calme très appréciable.
  • Certains seront tentés de combiner la Crête et les Cyclades (dont la célèbre Santorin). Mauvaise idée à notre avis, à moins d’avoir beaucoup de temps, les Cyclades méritent un voyage  à elles toutes seules !
  • Enfin, sur une note plus personnelle et sans rapport direct avec la Crête, ne pas partir en voyage avec un appareil photo tout neuf sans avoir pris le temps de bien comprendre son fonctionnement : à cause d’un mauvais réglage, j’ai pris l’ensemble des photos du voyage dans une qualité dégradée ce qui est assez rageant !

Leave a comment